Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Le moi se retire dans son art                     Le moi se retire dans son art
Sources (*) : Mystère dans la peinture               Mystère dans la peinture
Harold Rosenberg - "The De-definition of Art - La dé-définition de l'art", Ed : Collier Books, 1972, p106

 

-

[La signification ultime, universelle, de l'expressionnisme abstrait est une purification du moi qui ne peut exprimer que le sentiment de sa propre absence]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

 

Rothko s'est suicidé en 1970. Même s'il était déprimé [et malade], nul ne peut prétendre connaître les "véritables" raisons de cet acte. On ne peut que les supputer. Dans sa solitude et son angoisse, il ne supportait pas que sa célébrité recouvre ce qui était, selon lui, une incompréhension du sens profond de son art.

On peut dire de ses tableaux qu'ils ne sont pas vraiment abstraits. Ils rendent compte d'un état d'esprit émotionnel où la peur, l'angoisse ou le soulagement sont visualisés par la couleur. Mais cet état d'esprit ne s'exprime pas. Il est purgé, évacué, ramené à zéro, vers une essence esthétique inaccessible. Les sentiments restent enfouis. Le moi se dilue dans le non-moi, voire l'anti-moi.

La peinture était pour Rothko un rituel d'auto-purification qui le séparait des non-croyants et de la vie en société. Il l'enfermait dans la contemplation d'une énigme sacrée qui le condamnait à la solitude, à l'auto-annihilation - une métaphysique qui explique peut-être l'épuisement de l'expressionnisme abstrait dès le début des années 1960.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Rothko a effacé tout contenu à sa peinture, jusqu'à aboutir à une théologie négative, une mythologie sans mythe, une religion de l'inexprimable

-

Une peinture tragique, cathartique, fait émerger des sentiments trop profondément enfouis pour être amenés à la surface par des métaphores visuelles

-

La peinture ne donne accès à l'essence esthétique, l'idée d'une idée, que par ce qui lui est irréductible

-

L'expressionnisme abstrait s'est effondré car, fait pour être collectionné, il ne pouvait pas remplir d'autre fonction sociale

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Rosenberg
RosenRothko

AA.BBB

RothkoParcours

BG.LGG

KX_RosenRothko

Rang = Wpurification
Genre = -