Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
La dé - définition de l'art                     La dé - définition de l'art
Sources (*) : Harold Rosenberg               Harold Rosenberg
Harold Rosenberg - "The De-definition of Art - La dé-définition de l'art", Ed : Collier Books, 1972, p12

 

-

L'art s'efface?

[L'art de notre époque est pris dans un mouvement de dé-définition qui en fait un objet incertain, ambigu, voire anxiogène]

L'art s'efface?
   
   
   
Ah, l'art? Que des apories! Ah, l'art? Que des apories!
Sur le Contemporain               Sur le Contemporain    
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Si tout ce que fait un artiste est de l'art et si tout peut être de l'art, alors la définition de l'art devient incertaine. Les oeuvres ne se rattachent à aucun genre déterminé. On ne peut plus porter de jugement. Dès lors qu'un objet est nommé "oeuvre d'art", il peut être médiocre, il peut être un chef d'oeuvre et il peut aussi être les deux ensemble. Qu'il soit banal ou ambitieux, il contribue à l'incertitude.

L'avantage de cette situation est que, contrairement à ce qui se passait encore dans les années 30, l'art n'est pas figé dans des formes fixes. Le questionnement est ouvert. Le risque est qu'il ne reste plus rien de l'art sauf l'artiste, c'est-à-dire une fiction. Toute la tradition et la culture occidentale étant évacuée, on tend vers un degré zéro de la peinture où ne subsistent que des matériaux bruts, des formes primitives et la recherche systématique de l'effet de choc, comme chez Dubuffet. Si aucun consensus n'est possible sur un concept cohérent de l'art, le conflit répétitif entre l'art traditionnel et l'art d'avant-garde tient lieu de définition.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Plus l'art contemporain est ambitieux, plus il court le risque de ne pas ressembler à de l'art

-

Le primitivisme vise le degré zéro de la peinture : une incorporation suprême du matériau brut, jusqu'au point d'où toute présence humaine aurait été éliminée

-

Celui qui s'auto-déclare "artiste" dans le monde post-artistique de la dé-définition de l'art ne fait que contribuer à la dissolution de la figure de l'artiste

-

Le conflit entre art traditionnel et art d'avant-garde est devenu le substitut d'un concept cohérent de l'art à notre époque

-

Fabriquer des choses qui ressemblent à de l'art est la pratique la plus orthodoxe et la plus anti-culturelle de la dé-définition de l'art

-

Aujourd'hui l'artiste s'imagine si grand qu'il ne veut plus se limiter à la simple fabrication d'un objet ou d'une oeuvre dans un genre déterminé

-

La peinture des années 30 marque une solution de continuité dans l'histoire de l'art

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Rosenberg
ArtDedef

AA.BBB

RosenbergParcours

DD.LDD

ArtEffacement

CG.LGG

ArtQuid

UV.LUV

PlanSite

OE.LOE

DM_ArtDedef

Rang = MCtp
Genre = -