Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Fra Angelico                     Fra Angelico
             

 

-

Page créée le 11 janvier 2009 par le scripteur.

[Cheminements à partir des oeuvres de Fra Angelico (1387/1400-1455)]

   
   
   
                 
                       

logo

On suppose que ce visage est celui de Fra Angelico

 

Pendant longtemps, on a pris Fra Angelico pour un peintre de la fin du Moyen-Âge. Ce moine du couvent San Marco qui peignait de jolies fresques sur les murs des cellules de ses confrères n'était-il pas un gentil garçon, naïf et simple? Dans la deuxième moitié du 20ème siècle, le regard des historiens de l'art allait changer radicalement. Certes, c'était un religieux, mais aussi un pionnier de la Renaissance. Il n'était pas né en 1387 - comme l'affirme Vasari -, mais entre 1390 et 1400, dans la même région toscane que Giotto (1267/1275-1337). Il n'était pas entré dans les ordres en 1407, mais vers 1418-1423 - sous le nom de Fra Giovanni -, avec son frère Benedetto. Il avait commencé à peindre avant de devenir moine, peut-être dès 1411, sous le nom de Guido di Piero. C'était un contemporain de Masaccio (1401-1428) et de Donatello (1386/87-1466), vivant dans leur ville (Florence). Il n'était pas un peintre marginal, mais le peintre majeur de Florence entre 1430 et 1440, à la tête d'un atelier comportant plusieurs artisans - dont certains étaient laïcs - qui fabriquaient aussi des manuscrits enluminés. Il aimait les couleurs éclatantes. Il ne vendait pas qu'aux religieux, mais aussi aux puissants. Il avait de nombreux contacts avec l'extérieur, et ajustait ses productions aux demandes de ses mécènes.

De son vivant, on l'appelait Fra Giovanni da Fiesole. Son surnom lui vient d'un poème écrit en 1469, quatorze ans après sa mort, par un autre dominicain, Fra Domenico di Giovanni da Corella. Dans son Theotokon, il loue le talent et la vertu du "peintre angélique" (Angelicus pictor) nommé Giovanni. Ce qualificatif, qui n'avait été appliqué jusque là qu'à Thomas d'Aquin, lui est resté. Le 3 octobre 1982, de sa propre initiative, le pape Jean-Paul II l'a béatifié. La fête du Beate Angelico est fixée le 18 février, jour de sa mort.

C'était un moine, un homme humble, sensible, modeste, mais aussi certainement un théologien et un mystique. Ses figures outrepassent leur signification textuelle. Elles trouvent des chemins visuels et non rhétoriques (fonds, taches, couleurs) pour invoquer l'autre monde. Il invente de nouveaux motifs, comme les Saintes Conversations, et renouvelle le thème traditionnel de l'Annonciation.

La période était loin d'être calme. Plusieurs papes (dont l'un, Eugène IV, s'est installé à Florence de 1434 à 1443) coexistaient avec des monarques, des tyrans, des conspirateurs, des magistrats et des dirigeants élus. On souffrait de la pauvreté, de la guerre et de la peste. On vivait accablé d'impôts. Les deux tiers de la population étant illétrés, la culture était surtout orale et visuelle. Dans une ville en décadence, on se réfugiait dans l'altérité et dans la foi. Un puissant mouvement réformiste, l'Observance, prônait un retour à l'ordre strict chez les dominicains. Fra Angelico ne s'en plaignait pas. Il priait.

Malgré tout, l'humanisme se frayait un chemin. La ville se transformait, la sculpture monumentale se renouvelait. Brunelleschi (1377-1446), le grand praticien de la perspective, avait construit la coupole de la cathédrale d'Arnolfo et reconstruit San Lorenzo, se servant des proportions mathématiques plus que de la foi.

De 1445 à 1450, Fra Angelico est appelé à Rome par le pape Eugène. Ces années furent extraordinairement fécondes, même si de nombreuses oeuvres été ont perdues. La décoration de la chapelle San Brizio qu'il a commencée à Orvieto et qui s'est arrêté faute d'argent n'a été achevée qu'au début du siècle suivant par Signorelli. En 1450, Fra Angelico a succédé à son frère dans la fonction de prieur de San Domenico.

Propositions (les têtes de parcours sont entre crochets) :

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Angelico
AngelicoParcours

AA.BBB

LY_AngelicoParcours

Rang = zQuois_AngelicoFra
Genre = -