Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Tableau, sujet, désir                     Tableau, sujet, désir
Sources (*) : Plaider pour la peinture               Plaider pour la peinture
Jacques Lacan - "Sem XI, Les quatre concepts de la psychanalyse", Ed : Seuil, 1963-64, p89

 

Schema du tableau (Jacques Lacan, 1964) -

[Pour qu'il y ait peinture, il faut que je sois regardé : que le tableau soit dans mon oeil, et que moi je sois dans le tableau]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Ce qu'on appelle aujourd'hui tableau - cet objet marqué par la perspective classique - suppose une captation du regard. Dans le schéma ci-contre (p97), deux triangles se croisent :

- le champ géométral pointe à droite sur le sujet de la représentation. Ce sujet s'assume comme conscience. Derrière l'image, suppose-t-il, il y la chose en soi.

- le champ où le sujet se fait tableau pointe à gauche sur le regard. Le regard est au-dehors. En tant que voyeur, je suis regardé dans le tableau, depuis le tableau.

Le sujet, appelé dans le tableau sur la ligne de gauche, se fait tableau sous le regard [pas le sien, le regard de l'Autre qui le regarde depuis le tableau]. Le point lumineux étant à gauche (point de regard), le sujet ne l'appréhende pas comme objet physique, mais dans une profondeur de champ qu'il ne maîtrise pas. Il est saisi par ce point. Il voudrait le voir, mais il bute sur le plan du tableau, qui ne fonctionne pas comme une fenêtre transparente comme le voudrait la théorie de la perspective, mais comme un écran opaque. Entre lumière et opacité, il y a jeu, chatoiement. Pour que la lumière s'incarne, il faut l'instrument du regard : ainsi le sujet donne-t-il consistance au tableau. Son visuel à lui, sa voyure (pour reprendre le mot que propose Lacan) est pris dans le triangle qui part du regard. Il est irréductible à un espace construit selon des lois.

Le sujet se repère sur la fonction du regard, qui ne correspond jamais à ce qu'il voit. Il y a fracture, bipartition, schize de l'être. On peut observer cette schize dans la nature (mimétisme, union sexuelle). L'être donne de lui ou reçoit de l'autre un masque, un double, une enveloppe, une peau détachée. Par cette forme séparée de lui-même, il entre en jeu dans les effets de vie, de mort ou de reproduction. Masculin et féminin se rencontrent par l'intermédiaire de travestissements, de masques. Mais la particularité de l'homme est qu'il peut se repérer sur l'écran. Il sait jouer du masque.

---

Dans son élaboration du stade du miroir (1936) puis de la théorie du regard, Jacques Lacan a été influencé par les publications surréalistes, notamment les textes de Roger Caillois sur la mante religieuse et le mimétisme (1935) et les photomontages, qui mettent en oeuvre l'exploration du double.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Dans la perspective classique, le sujet est manoeuvré, appelé, pris dans le tableau, son désir est capturé dans le champ de vision

-

Dans les "Ambassadeurs", Holbein rend visible le sujet comme néantisé : objet anamorphique = tête de mort = objet (a) = le -phi de la castration

-

Dans son essence, le visuel n'est pas réductible à la construction spatiale qui constitue la vision

-

L'exploration du double - ce principe structurel, formel et thématique de la photographie surréaliste - témoigne de la perte par le sujet de sa maîtrise visuelle

-

Le tableau est la fonction où il appartient au sujet de se repérer comme tel

-

Pour repérer son désir sur l'image-écran, le sujet humain en joue comme d'un masque au-delà duquel il y a le regard

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Lacan
LacanTableau

AA.BBB

ArtPeinture

GE.LGE

HT_LacanTableau

Rang = NE
Genre = A -