Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Tableau, sujet, désir                     Tableau, sujet, désir
Sources (*) : Un regard qui me voit               Un regard qui me voit
Jacques Lacan - "Sem XI, Les quatre concepts de la psychanalyse", Ed : Seuil, 1963-64, p87

 

L'etoile du matin, detail (Alphonse Mucha, 1902) -

Dans son essence, le visuel n'est pas réductible à la construction spatiale qui constitue la vision

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Le trajet de la lumière, tel qu'il est schématisé dans la perspective classique, part d'un point lumineux unique et suit une ligne droite. Ce n'est pas ainsi qu'elle se propage pour le sujet. Depuis le point d'irradiation, elle se diffracte, se diffuse, inonde. Elle remplit cette coupe qu'est notre oeil et le déborde. Elle nécessite une série d'organes, d'appareils, de défenses. Il faut protéger le fond de l'oeil, et aussi l'inconscient.

Le sujet n'est pas cet être punctiforme qui prend ses repères au point géométral de la perspective. Il reçoit une lumière qui ruisselle dans la profondeur de champ, qui le saisit, le sollicite. Ce qui est lumière le regarde d'une manière ambiguë, variable, nullement maîtrisée par lui. Il dépend d'un point de regard invisible, d'où il se voit se voir.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Lacan
LacanTableau

FE.LFE

SujetRegard

FK.LKK

U.lavision

Rang = O
Genre = MR - IB