Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, Artaud                     Derrida, Artaud
Sources (*) : Derrida, nos tâches               Derrida, nos tâches
Jacques Derrida - "Artaud le Moma - Interjections d'appel", Ed : Galilée, 2002, pp98-99

 

Autoportrait au couteau (mars 1947) -

Il faut garder la voix d'Artaud

   
   
   
               
                       

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

 

C'est ainsi que Derrida conclut sa conférence au MOMA du 6 octobre 1996, qui sera publiée en français en 2002 sous le titre Artaud le Moma. Le passage semble autobiographique. Jacques Derrida raconte qu'il entend Artaud s'en prendre à lui : Si tu n'entends pas ma voix, je vais te poursuivre en justice, t'intenter un procès. Ce n'est pas une question de mémoire, mais de justice. Artaud crie, invective, maudit, raille, dénonce. Le revenant exige d'être entendu et menace : Si tu ne m'entends pas, je te tirerai les traits, je te dessinerai, je m'en prendrai à toi comme à un subjectile. Cette voix d'outre-tombe, spectrale, est plus vivante que jamais. Jacques Derrida s'en imagine le garde du corps. Il faut qu'il réponde à cette invitation, ses amis l'exigent. Il n'accepte et n'accepte pas cette mission. Il veut bien jouer cette scène, mais en prononçant cette conférence au MOMA, il prend place parmi les ennemis d'Artaud, les envoûteurs et les succubes. Il est double comme le musée, la famille, l'Etat ou n'importe quelle institution. Cette voix irrécusable qui l'apostrophe, il ne peut que la garder à sa façon, pas comme un mur d'église mais comme une oeuvre, avec toute l'ambiguité du mot.

 

 

- N. : Il m'a fallu quelques années pour comprendre que cette injonction s'appliquait à nous, à nous tous, nécessairement, quoi que nous fassions, quoi que nous pensions, même ceux qui n'ont jamais entendu parler d'Antonin Artaud, même ceux qui auraient détesté son théatre, s'ils avaient pu le voir où s'ils avaient eu l'occasion d'aller de temps à autres à la rencontre de ses successeurs. Si cette voix est en nous, c'est parce que ses proférations d'après-guerre devaient être dites et pas seulement dites, elles devaient être martelées et ne plus jamais se taire pour nous hanter comme d'autres voix de jour comme de nuit - car ceux qui furent, comme lui, enfermés dans des hopitaux psychiatriques qui ne valaient guère mieux que des camps sont habités par un envers qui ne nous lâche pas et ne nous lâchera jamais.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaArtaud

VG.GGG

DerridaTache

JW.WWD

T.garde

Rang = LTache
Genre = MJ - NA