Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Représentation classique                     Représentation classique
Sources (*) :              
Hubert Damisch - "L'origine de la pespective", Ed : Flammarion, 1987, pp219-220

La scène en perspective "à l'italienne" a été instituée par des architectes (Sebastiano Serlio, Scènes de théatre)

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Les perspectives "urbinates" ont été souvent décrites comme des perspectives architecturales, c'est-à-dire des projets de décor pour le théatre. Le fait que Sebastiano Serlio ait inséré son Traité sur la scène à l'intérieur de son Livre d'architecture, le Libro de Prospettiva, semble confirmer cette thèse.

Les plus grands architectes de l'époque (Brunelleschi, Bramante, Raphaël, Serlio lui-même) ont d'abord pratiqué la peinture. D'autres (Peruzzi, Genga) ont commencé par le théatre.

Il y a différents genres de scènes. La scène tragique ci-contre à droite est plus austère, avec des frontons élevés et des statues (comme le panneau de Baltimore), tandis que la scène comique ci-dessous est plus diversifiée, mélangée, avec ses maisons particulières et ses bâtiments ordinaires, à hauteur d'homme (comme le panneau d'Urbino).

 

 

Scène comique et scène tragique, par Sebastiano Serlio (1545).

 

 

Tout se passe comme Sebastiano Serlio pensait que les amours et les aventures hors du commun, les morts violentes et cruelles ne peuvent prendre place que dans les maisons des grands, même si l'action ne se joue pas à l'intérieur des bâtiments. En revanche, les scènes comiques concernent des personnes privées : citadins, avocats ou marchands.

On monte sur la scène tragique par deux escaliers qui éloignent, tandis qu'on monte sur la scène comique par deux escaliers qui se rencontrent sur un palier unique. Dans un cas, les façades sont alignées, tandis que dans l'autre, elles sont plus irrégulières. Dans un cas, la statue au-dessus de l'art de triomphe est figée, stable, tandis que dans l'autre, un funambule se déplace entre deux tours.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
     
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Damisch
RepresentationClassique

WI.LDI

U.emergence

Rang = QScene
Genre = A -