Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Les perspectives d'Urbino                     Les perspectives d'Urbino
Sources (*) : Perspective, énonciation               Perspective, énonciation
Hubert Damisch - "L'origine de la pespective", Ed : Flammarion, 1987, p246

 

Le retour des ambassadeurs (Vittore Carpaccio, 1490-1500) -

Renaissance, espace, parole

Le dispositif perspectif confère à toute action valeur de scène

Renaissance, espace, parole
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Analysant les perspectives urbinates, avec leurs vues architecturales, Hubert Damisch les compare au dispositif théatral, et aussi aux grands cycles vénitiens de Gentile Bellini ou de Carpaccio. Dans les deux cas les tableaux peuvent être pris pour des décors; mais ce sont des peintures. Entre des domaines hétérogènes, des liens peuvent se nouer, des rencontres arriver, mais ces domaines ne se confondent pas. Les deux grands cycles traités par Carpaccio, celui de sainte Ursule (1490-96) et celui de San Giorgio dei Schiavoni (1502-07) s'inscrivent entre les dates extrêmes proposées pour les peintures urbinates. Carpaccio aurait été influencé par Piero della Francesca, auquel on a parfois attribué la Città ideale. On trouve dans les deux cas des édifices de forme cylindrique, des temples à coupole sur plan central, qui n'avaient pas encore été construits à l'époque.

La série témoigne d'une recherche sophistiquée des possibilités scéniques qu'offrait le dispositif perspectif (pp423-4). Les grands panneaux s'inscrivaient à l'horizontale, sur les murs d'un oratoire, dont on voit la trace dans la Réception des ambassadeurs.

C'est la troisième scène du cycle sur la vie de Ste Ursule peint par Carpaccio entre 1490 et 1500, inspiré par la Légende dorée de Jacques de Voragine. Les ambassadeurs anglais reviennent dans leur pays pour annoncer les conditions posées par Ursule à son mariage : le fils d’un roi païen d’Angleterre doit se convertir au christianisme et l’accompagner en pèlerinage à Rome avec 11000 vierges.

 

 

Dans cette ville d'Angleterre aux allures de Venise, le quai et les bâtiments sont impeccablement alignés sur un point de fuite qui se trouve en ville. L'ambassadeur s'incline théatralement devant le roi. La réception des ambasadeurs ressemble à un divertissement populaire - ce qui était le cas à l'époque.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Damisch
PanneauxUrbino

GE.LGE

DamischEnonc

ME.LME

DamischPhone

IE.LIE

U.scène

Rang = OPerspectiveK
Genre = A -