Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Spectacle, scène de l'égalité                     Spectacle, scène de l'égalité
Sources (*) :              
Jacques Rancière - "Le spectateur émancipé", Ed : La Fabrique, 2008, pp11-12

 

Je jouis dans les paves (Mai 1968) -

Les réformateurs modernes du théatre ont voulu arracher le spectateur à sa passivité, faire du spectacle une communauté vivante mettant en scène un corps actif

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

On a critiqué le théatre comme étant le lieu où un spectateur solitaire et immobile assistait passivement à un drame affectant des personnages auxquels on le conviait à s'identifier. Brecht et Artaud ont voulu (re)donner au spectateur une place active, mais par des moyens opposés :

- par la mise à distance, la prise de conscience et le débat dans le théatre épique de Brecht,

- par la perte de toute distance dans un rituel de purification/récupération de ses énergies propres dans le théatre de la cruauté d'Artaud.

Dans le "nouveau" théatre, la collectivité doit se constituer esthétiquement, en un lieu et un temps, par la perception sensible de sa nature cérémonielle. Elle ne se réunit pas pour contempler une extériorité, mais pour se réapproprier sa propre essence devenue étrangère. Le spectacle tel que critiqué par Guy Debord [ou Karl Marx] est un simulacre, une aliénation. Plus le spectateur contemple, moins il est. Ce qu'il voit n'est qu'une apparence séparée de la vérité, une image dissociée de la réalité vivante.

Mais en voulant restaurer la vérité du théatre, Artaud comme Brecht tendent vers sa suppression, car le théatre repose sur le fait que le spectateur est à la fois distant et interprète actif du spectacle. Ils ne ressentent quelque chose que pour autant qu'ils composent leur propre poème.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Ranciere
RancEgalite

GT.LGT

U.lavie

Rang = Preforme
Genre = MK - NG