Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Un sujet qui ne tient qu'à un fil                     Un sujet qui ne tient qu'à un fil
Sources (*) : Peinture moderne, sujet dissocié               Peinture moderne, sujet dissocié
Hubert Damisch - "L'origine de la pespective", Ed : Flammarion, 1987, p454

 

Le point de fuite des Menines (selon Yann Minh, 2008) -

Comme celui des Ménines, le point de fuite de la peinture moderne n'est jamais assuré de sa position

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Quand on contemple le tableau, l'impression spontanée est que Velasquez fait un portrait du roi et de la reine d'Espagne, debout à la même place que nous, spectateurs. Leur image semble se refléter dans le miroir qui se trouve en face. Mais une analyse plus systématique contredit cette impression. Que reflète le miroir? La petite infante ne regarde pas exactement vers nous, mais légèrement à gauche. Vérifions en recherchant le point de fuite. Les lignes du plafond, du mur de droite et des toiles ne convergent pas toutes exactement au même endroit. Malgré cette incertitude, on peut choisir un point de convergence principal, près des hanches de Don Jose Nieto Velasquez, sur la ligne d'horizon (ici la ligne rouge horizontale) [Hubert Damisch préferera choisir la main près du rideau, bien qu'elle soit un peu plus éloignée]. Sur cette base, pour un spectateur placé en face du point de fuite, le miroir ne reflète pas les souverains réels, mais la toile peinte. Pour que le miroir reflète les souverains (c'est-à-dire nous qui sommes à leur place), il faudrait qu'il ne soit pas parallèle au mur du fond, mais qu'il le pénètre sous un certain angle, ce qui ne serait pas réaliste. En outre les personnages seraient beaucoup plus petits qu'ils ne le sont sur le tableau de Velasquez, alors que leur taille assez grande est compatible avec un reflet de la toile.

Ce schéma a été dessiné par Yann Minh, dans un texte intitulé Le point de vue du miroir, qui était disponible sur le web le 1er mars 2009 à l'adresse suivante : http://www.noomuseum.net/noomuseum/Velasquez-0100.html.

 

 

Que conclure? Ce qui compte est moins le point de fuite géométrique que la perception que nous en avons, qui ne nous stabilise pas dans l'espace mais nous trompe.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Damisch
SujetPerspective

QM.LMM

PeintureSujet

EP.LEP

U.fuiteMénines

Rang = OP
Genre = MD - IA