Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'image chrétienne imite l'infigurable                     L'image chrétienne imite l'infigurable
Sources (*) :              
Georges Didi-Huberman - "Fra Angelico, Dissemblance et figuration", Ed : Flammarion, 1995, pp121-2

 

Mise au tombeau (Fra Angelico, 1438-40) -

Dans les blancs de Fra Angelico se déplacent et se métamorphosent les figures du mystère chrétien

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La prolifération du blanc sur cette scène qui constituait le panneau central de la prédelle du grand retable de San Marco peint par Fra Angelico vers 1838-40 fait tache. Ce corps vêtu de blanc tiré sur un linceul blanc où ses pieds semblent se diluer, dans la gueule sombre de ce tombeau blanc enveloppé de rochers blancs, sous un ciel crayeux à peine gris, préfigurent la Résurrection et la Transfiguration. C'est une tache instable qui rappelle la maternité divine (pure et vierge), le mystère de la voix de l'ange (blanche colombe), une nappe immaculée et par contraste le sang qui s'écoule de la plaie, se dissémine et tache le manteau du saint. C'est un blanc glorieux et mortifère, un blanc actif qui semble produire le mouvement, donner naissance à ce corps mort qui renaîtra du sépulcre aussi virginalement qu'il était né du ventre de Marie.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

DidiHuberman
DidiChristime

GM.LGG

U.lechrist

Rang = QBlanc
Genre = IA -