Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Partage du sensible                     Partage du sensible
Sources (*) :              
Jacques Rancière - "Le partage du sensible - Esthétique et politique", Ed : La Fabrique, 2000, p12

 

-

[Le partage du sensible en art est porteur des mêmes découpages que ceux qui partagent la communauté]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La société commune définit des parts et des places pour chacun. Les espaces, les temps et les formes d'activité sont partagés. Chaque citoyen en reçoit une part. Pour Platon, les artisans ne peuvent pas se consacrer à autre chose que leur travail : ils n'ont pas droit au partage du sensible. D'autres ont une compétence ou droit à une parole. La politique découpe les temps et les espaces, le visible et l'invisible, la parole et le bruit. Platon critique le théatre car il brouille ce partage des identités, du temps et de l'espace. De même l'écriture détruit l'assise légitime de circulation de la parole. Il craint l'indétermination des identités, la dérégulation des espaces et des temps. Au régime démocratique (celui du théatre et des signes muets de la peinture ou de l'écriture), il oppose celui de la danse où la communauté chante et danse sa propre unité.

A la Renaissance, la logique représentative fixe des règles de correspondance entre visible et dicible. Ces règles sont brouillées par l'entrelacement des pouvoirs de la lettre et de l'image. L'idée nouvelle de la surface picturale commune en deux dimensions (plate) induit un autre partage du sensible où le locuteur (la parole vivante) s'oppose à la surface muette des signes peints. En supprimant le primat de la parole (action, histoire) sur l'image peinte, il révoque l'organisation hiérarchique de l'ordre politico-social, il instaure l'entrelacement égalitaire des images et des signes, la prétention nouvelle de mettre de l'art dans toute vie.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

La révolution esthétique est un nouveau partage du sensible où un tissu vivant d'expériences et de croyances communes remplace l'ancienne mythologie

-

L'émancipation n'est pas un triomphe du vrai sur l'illusoire, mais un nouveau partage social et esthétique des expériences vécues inédites de tout un chacun

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Auteurs
PartageSensible

AA.BBB

JP_PartageSensible

Rang = ND
Genre = -