Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Régimes de l'art                     Régimes de l'art
Sources (*) : Régime esthétique de l'art               Régime esthétique de l'art
Jacques Rancière - "Le partage du sensible - Esthétique et politique", Ed : La Fabrique, 2000, p50

 

Femmes de pecheurs ecossais (David Octavius Hill, vers 1843-47) -

Quelconque, n'importe q...

Le régime esthétique de l'art, c'est d'abord la gloire du quelconque : trouver, dans la matière courante ou dans la vie des anonymes, les symptômes du temps

Quelconque, n'importe q...
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Le modernisme a été une tentative désespérée pour fonder un "propre de l'art". On a parlé de postmodernisme quand les artistes ont pris conscience de l'échec de cette tentative : les arts se mélangeaient, les formes se côtoyaient dans le Pop Art, les installations et l'art vidéo, etc... Il ne s'agissait pas d'une coupure historique, mais du constat que les simulacres, métissages et hybridations ouvraient la voie à l'invention des formes sensibles et des cadres matériels d'une vie à-venir. Mais la condition de l'émergence de l'un comme de l'autre était que l'individu anonyme accède à la visibilité. Si les arts mécaniques (photo, cinéma) ont été possibles, c'est parce que la visibilité de n'importe qui était déjà reconnue par le régime esthétique naissant. Comme le banal était déjà un sujet d'art, son enregistrement pouvait être considéré comme un art.

-------

Femmes de pêcheurs en Ecosse, vers 1843-47, par David Octavius Hill.

 

 

Le régime esthétique des arts ruine la représentation. La dignité des sujets n'y commande pas celle des genres, les formes n'y dépendent pas de la bassesse ou de l'élévation des sujets. La photographie n'est pas devenue art par imitation des manières de l'art; elle l'est devenue parce que ses sujets, mendiants, émigrants ou vestiges, étaient devenus acceptables. De même que les masses apparaissaient sur la scène de l'histoire, elles apparaissaient dans les images. La révocation du modèle oratoire de la parole ouvre la voie à la lecture des signes sur les corps, les choses et les sociétés. L'ordinaire devient beau comme trace du vrai.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Ranciere
RancRegimes

FG.GGF

RanciereEsthetique

CF.LFF

ProQuelconque

FE.LFE

T.banalité

Rang = NE
Genre = MR - IA