Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                 
 
                     
"Toi aussi, Viens, écris"                     "Toi aussi, Viens, écris"
Sources (*) : L'art sans art               L'art sans art
Nicu Oracinescu - "Vers l'inéluctable défaite des artimaticiens", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 18 mars 2009

[Quelques parcours à partir de ce qui se désigne comme "art"]

   
   
   
                 
                       

[Une seule question désormais se pose à l'art : "Comment s'ouvrir à ce qui arrive?"] - [Derrida, Artaud], [Qu'est-ce que l'art contemporain?] - [En se voulant autonome, l'art répète le geste religieux dont il s'émancipe] - [L'avant-garde rejette toutes les conventions et traditions qui contrecarrent son propre projet : le mouvement comme tel] - [Le sentiment de la beauté est inéliminable] - [L'expérience de Brunelleschi (1425) est le moment inaugural de la perspective artificielle] - [La fin du concept d'"art" en tant que tel marque le début du concept herméneutique d'"oeuvre"] - [La peinture moderniste s'est donné pour tâche d'emporter la conviction par sa forme en tant qu'objet, en jouant sur la tension entre le support et son identité picturale] - [La couleur donne à voir l'indicible, l'infigurable] - [Aux courants répertoriés dans l'art s'ajoutent des courants non répertoriés auxquels n'importe qui peut donner un nom] - [Créativité et création sont des mythes, aussi nécessaires que tous les autres mythes] - [Critique est l'art qui met de la séparation dans le tissu consensuel du réel] - [L'art contemporain ne joue pas avec l'espace, il ne le manipule pas, il le "déclare"] - [L'art de notre époque est pris dans un mouvement de dé-définition qui en fait un objet incertain, ambigu, voire anxiogène] - [L'artiste travaille sur ce qui, dans la figure, est défiguré] - [Derrida, l'art, l'oeuvre] - [L'oeuvre d'art soutient et arrête le désir] - [L'espace de dissémination] - [L'art contemporain, terrain de jeu de la dissémination] - [Entre 1890 et 1910, un basculement dans l'art révèle la duplicité de la modernité] - [L'art s'efface, l'oeuvre bouge encore] - [Derrida : L'encadrement soutient et contient toujours ce qui, de soi-même, s'effondre incontinent] - [L'espace vocal s'infiltre partout et infecte toutes les images et figurations] - [Le degré supérieur de l'art consiste à laisser son principe, l'esprit, se développer librement, de l'intérieur, comme la voix humaine] - [Postulat de Greenberg : "Pour réussir, l'art de notre époque doit refléter son essence"] - [Le régime esthétique de l'art repose sur l'égalité : en n'importe qui peuvent se rencontrer l'activité fabricatrice et l'émotion sensible] - [L'esthétique est mourante, mais nous la désirons encore] - [En face de deux objets indiscernables dont l'un est une oeuvre d'art et l'autre un simple objet, nos réactions esthétiques sont différentes] - [Un tournant éthique affecte aujourd'hui l'esthétique et la politique : un droit humanitaire, de justice infinie, au-delà de tout droit, qui évacue le droit même] - [L'éthique de l'art s'écarte de toute morale] - [Exposer une oeuvre, l'archiver dans un musée et dans l'histoire de l'art, c'est l'ex-poser aux coups et à la différance sans lesquels il n'y a pas de regard] - [Notre époque est celle d'une hégémonie absolue de la valeur d'exposition : la fonction artistique est reléguée au profit du spectaculaire, d'une visualisation systématique] - [L'art contemporain valorise l'événement pur] - [L'énigme de la figure, c'est qu'elle cache la chose et aussi y donne un accès, quoique détourné, déplacé] - [Toute mise en forme (parole, art, dessin, image) révèle et masque un temps primordial de violence et de destruction] - [Face à l'objet d'art ou de culte, nous faisons halte; mais l'oeuvre déborde] - [L'histoire de l'art est une tentative désespérée de donner un sens à l'art] - [L'art humaniste se dégrade en imagerie humanitaire] - [L'iconologie est l'interprétation des phénomènes artistiques fondée en raison] - [L'art commence historiquement quand la ressemblance parfaite, c'est-à-dire l'empreinte (imago), est abandonnée] - [Rothko/Gottlieb : L'art est une aventure qui nous emmène dans un monde inconnu] - [L'art flatte l'inconscient, mais n'en révèle que la duplicité], [Il y a dans tout langage, discours ou art une part indicielle] - [Avec la nouvelle mimesis dans laquelle la photographie est l'art dominant, une esthétique indicielle a remplacé celle de l'icône (représentation)] - [L'expérience de l'art institutionnel est conventionnelle : "est de l'art ce qui suit les procédures de l'art"] - [Autour de 1889-1907, quelques oeuvres anticipent le second temps de la modernité en montrant la plénitude d'une jouissance suspendue, irréelle, proche du basculement] - [Il existe, dans l'art contemporain, un courant qu'on peut qualifier d'art juif] - [Le kitsch est un art qui suit des règles établies et prévisibles, à une époque où toutes les règles de l'art sont remises en question par chaque artiste] - [Ce qu'on appelle l'"art et la culture" est l'unique et ultime instance susceptible de légitimer la qualification d'artiste] - [L'art contemporain s'affronte aux limites, à ce que les choses ont d'innommable, en-deça de toute symbolisation] - [Dans le spectacle obscur du temps présent, on peut encore voir survivre quelques "lucioles", témoins fragiles de notre histoire] - [L'oeuvre d'art est un acte de maladresse volontaire, un coup dissonant que redouble une consonance qui la fait vivre et survivre] - [L'art est inséparable du marché de l'art] - [Avec la modernité, les limites qui séparaient l'art des autres médias visuels et langagiers se sont effacées] - [L'image d'art atteste d'une mémoire qui la hante] - [L'Art moderne / post-moderne indigne les contemporains car ils se sentent menacés de dissémination] - [L'usage militant de l'image relève du même régime de visibilité que celui qu'elle dénonce] - [Ce que nous aimons dans la mimesis, c'est qu'elle nous trompe] - [L'art moderne/contemporain est celui où la tension se concentre dans les oeuvres] - [L'art moderne est une secousse dans l'art, si violente qu'elle a failli l'emporter] - [Le modernisme est une tendance à l'épuration de chaque art, qui doit toujours aller jusqu'au bout de ses propres règles] - [Antinomie du modernisme : plus on accentue le "propre de l'art", plus on est conduit à assimiler ce "propre" à l'expérience d'une altérité radicale] - [Quoiqu'on lui fasse dire, l'image reste muette] - [Derrida, le musée] - [Le musée moderne doit obéir à une double injonction : 1. S'ouvrir aux formes de vie les moins élitistes; 2. Sanctifier une étroite sélection de héros de l'art] - [Les arts actuels témoignent d'une mutation des régimes visuels] - [La peinture chrétienne n'imite pas l'aspect visible des choses, mais des figures mystérieuses, irreprésentables] -

[Pour affronter le néant, l'art moderne ne peut compter sur aucune consistance] - [Toute oeuvre oscille entre le nécessaire et l'impossible] - ["Fais n'importe quoi!" est la maxime de l'art moderne et contemporain - et de la modernité en général (Thierry de Duve)] - [Le seul statut théorique de l'art, c'est que c'est un nom propre] - [L'oeuvre d'art est, en son plus intime, l'expérience d'une non-contemporanéité à soi] - [La "rupture avec la tradition" a duré si longtemps qu'elle a fini par produire sa propre tradition : celle du nouveau] - [Il faut considérer chaque oeuvre dans sa singularité, comme une proposition] - [Il y a oeuvre d'art quand la différance est impossible à arrêter] - [Ce que nous appelons "oeuvre" est la différance de la loi singulière qui se diffère en elle] - [Il nous faut un art de l'épaisseur, de la pesanteur, de l'incommensurable opacité du sens] - [Derrida : Il faut un parergon pour donner lieu à l'oeuvre (ergon) et se protéger de son énergie (energeia)] - [Il y a un partage du sensible, comme il y a un partage de l'espace, de temps et des activités que nous avons en commun] - [Désormais l'image est vouée à faire surgir l'émotion et amplifier le pathos] - [Il faut plaider pour la peinture, car elle reste l'un des coeurs battants de l'art] - [Si système de la peinture il y a, il n'est à rechercher ni dans la convention, ni dans l'unicité du tableau, mais dans ce qui fait le ressort de l'oeuvre : répliques, variations, transformations] - [La peinture est l'art exemplaire car elle réussit à émouvoir l'oreille autant que l'oeil] - [La performance est une action accomplie par un "performer" en présence d'un public afin de s'assurer de sa place en tant qu'artiste dans la société] - [Chronologie d'une autre perspective] - [La perspective est à double tranchant : 1. elle ramène le phénomène artistique à des règles stables, objectives; 2. elle le fait dépendre d'un point de vision subjectif] - [Paradoxe de la perspective illusionniste : les lois qui la régissent sont des instruments de tromperie] - [La perspective immédiate brouille les écarts, fragilise les distances, anéantit l'espace] - [La Photographie ne remémore pas le passé, elle atteste que cela que je vois, a bien été] -[A présent toute oeuvre d'art se positionne par rapport à la photographie] - [L'oeuvre d'art est un objet plastique produit par une pensée plastique distincte de la pensée technique ou scientifique] - [En art, la pluralité des systèmes de valeur est devenue une norme et une valeur] - [L'art est politique sans le vouloir; dès qu'il se veut politique, il ne produit que de la propagande] - [L'art est politique par son efficacité singulière : il met à distance les hiérarchies établies et laisse jouer le dissensus des formes sensibles] - [Le cinéma est l'art populaire où l'humanité actuelle se forme et s'expose] - [Tout portrait représente un absent] - [Le présentisme des musées s'organise autour de trois termes : mémoire, patrimoine, commémoration] - [L'oeuvre idéale de l'espace vocal serait absolument présente à elle-même, sans médiation, ni représentation, ni cadre, ni commentaire, ni aucun paratexte ou parergon] - [Les statues africaines, aussi silencieuses soient-elles, portent une promesse qui nous engage tous, européens ou africains] - [Les proférations protestataires de l'art actuel prolongent la métaphysique d'Antonin Artaud : présence vivante de la voix dans le corps] - [Qu'est-ce que l'art?] - [L'"impression de réalité" telle que suscitée par le cinéma infléchit le régime de la représentation dans le sens d'une perception plus active du désir inconscient] - [Le spectre de la référence revient comme effet de réel] - [On peut distinguer, dans la tradition occidentale, trois régimes d'identification de l'art : éthique, représentatif et esthétique] - [L'art fait croire à sa puissance réparatrice, à tort ou à raison] - [L'histoire de l'art étant elle-même une représentation, est prise dans la crise de la représentation] - [A la plus parfaite reproduction d'une oeuvre d'art, il manquera toujours quelque chose : l'unicité de son existence au lieu où elle se trouve (son aura)] - [Le seul critère non critique ni normatif qui qualifie l'artiste comme tel, est sa responsabilité : répondre de ce qu'il fait, de son activité créatrice] - [Hypothèse de Jacques Derrida : dans le dessin ou dans la peinture, il s'agit de restituer la vue par suppléance, supplémentation ou substitution] - [L'oeuvre d'art est promesse d'une révélation imminente, qui se redit sans cesse et ne se produit pas] - [L'art a connu une révolution entre le 19ème siècle et le 20ème siècle, au moment où l'avancée des sciences, du machinisme et de l'industrie transformaient l'univers] - [Le sensible, qui reste au coeur de l'art, se cherche de nouvelles voies] - [L'art et la sexualité, c'est la même chose] - [Dans l'art et ailleurs, les signes résistent à la mise en système] - [L'art moderne est essentiellement l'affirmation et l'exposition à soi-même de l'art en sa spécificité] - [Malgré tous les changements dans l'art, les styles subsistent] - [Derrida, le subjectile] - [L'art moderne trouve son ressort dans une esthétique du sublime : discordance du présentable et du concevable; retrait du réel] - [Aujourd'hui le monde est perçu comme surface et la profondeur comme artefact] - [La peinture est une image d'un type particulier qui se caractérise par un surplus, un effet de plaisir spécifique qui la distingue de l'image courante] - [Les artistes ne peuvent renoncer à la qualité esthétique qu'en investissant massivement les catégories et les discours du système de l'art qu'ils prétendent dénoncer] - [L'art minimaliste ou littéraliste repose sur un effet de présence scénique ou théatrale où l'objet et le spectateur partagent le même espace] - [Dans les fresques de Fra Angelico, la pensée visuelle laisse des traces et des marques qui invoquent une pensée non visuelle d'ordre théologique] - [Par l'interprétation, des objets du monde sont transfigurés, élevés au statut d'oeuvre d'art] - [Chaque oeuvre est une transformation de l'art] - [La grande nouveauté de l'art aujourd'hui est qu'il n'y a plus d'audience universelle : chaque pratique s'adresse à un segment différent du public] - [L'oeuvre d'art n'a de valeur que dans la mesure où elle frémit des réflexes de l'avenir] - [On ne peut arrêter le mouvement de sérialité différentielle des tableaux de chaussures de Van Gogh] - ["Je vous dois la vérité en peinture" : par ce contrat de vérité, les limites du cadre sont transgressées, le tableau est débordé] - [On peut dire de certains peintres qu'ils sont "vocaux"] - [Inventer des images, c'est épuiser ce que l'on voit pour donner une voix aux choses] - [Certains peintres se sont risqués à figurer la voix comme telle].

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
 
   
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Nicu
MQiCheminements

XG.GGX

ArtDecons

DW.DDF

CF_ArtParcours

Rang = ZQuoisArtParcours
Genre = -