Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Mystère de l'Incarnation                     Mystère de l'Incarnation
Sources (*) :              
Georges Didi-Huberman - "Fra Angelico, Dissemblance et figuration", Ed : Flammarion, 1995, p251

 

Annonciation - detail (Fra Bartolomeo, 1500) -

L'Annonciation et l'Incarnation produisent dans la peinture un effet de seuil, elles font trembler les limites spatiales

   
   
   
                 
                       

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

 

Fra Angelico conjoint dans ses Annnonciations d'une part un certain réalisme, le respect des règles de la perspective, et d'autre part des étrangetés, des bizarreries qui dénaturalisent la représentation : sol marbré, tache de couleur qui remplace un chemin, etc... Ici l'un de ses successeurs dominicains au couvent de San Marco, Fra Bartolomeo, fait d'une colonne un axe de rotation. L'espace devient un lieu virtuel, ambigu. L'ange et la Vierge y ont chacun leur zone. La continuité spatiale est affirmée par une porte à encadrement qui fait face au spectateur. Cette n'est ni entrebâillée, ni ouverte, ni fermée - ou les trois à la fois. Dans sa partie ouverte, à droite, on devine une figure dans la même posture que celle de l'ange, comme si la scène était vue de deux points de vue différents. Cette figure est en face de nous, on peut la lire comme notre image spéculaire, ce qui laisse supposer que le spectateur lui-même occupe la place de l'ange. Mais la même porte, à gauche, est fermée, ce qui dément que nous assistions à la scène.

Voici une porte qui n'est pas une porte; voici un ange qui est multiple; voici une Vierge encerclée par son ou ses interlocuteur(s), sur le point de s'agenouiller en face d'un être indéterminé. Le spectateur est interpellé, attiré dans le tableau, par son positionnement et aussi par le caractère énigmatique de la composition. Il ne peut pas rester passif. Il est obligé de s'interroger : le présent rejoint l'histoire passée et le mystère à-venir.

 

 

Cette Annonciation a été peinte pour décorer les portes d'un tabernacle. Au revers étaient représentées la Nativité et la circoncision de Jésus; et dedans était le ciboire qui contenait les hosties consacrées, parcelles réelles de chair christique. Que le spectateur soit impliqué dans sa place réelle évoque cette incarnation.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

DidiHuberman
ChristIncar

JD.LJD

U.limite

Rang = QA
Genre = IA -