Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
L'humanisme de l'autre                     L'humanisme de l'autre
Sources (*) : Jean - Michel Besnier               Jean - Michel Besnier
Jean-Michel Besnier - "Demain les posthumains - Le futur a-t-il encore besoin de nous?", Ed : Hachette, 2009, p54

 

-

Sur le Contemporain

[Il est possible de concevoir un autre humanisme basé sur la non-exclusion de l'autre]

Sur le Contemporain
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Dans sa célèbre conférence sur L'existentialisme est-il un humanisme?, Jean-Paul Sartre qualifie de "fasciste" l'humanisme classique, qui a toujours couvert les pires méfaits (notamment la colonisation), et qui exclut par principe l'autre dès lors qu'il déroge à quelques principes posés en normes intangibles. Un autre humanisme peut être fondé en donnant la priorité à l'existence sur l'essence. L'homme n'ayant pas d'essence, il est ouvert à la contingence ou à des possibles non couverts par le langage courant.

Les utopistes actuels du post-humain rejoignent cet "autre" humanisme. Un homme, comme tout être complexe, est davantage que les concepts qui le désignent. La nature n'a rien d'intangible. Une nouvelle éthique peut être anticipée en défétichant les mots, en admettant par exemple que le nouvel humanisme englobe le non-humain, l'inerte, l'animal et aussi la machine.

Notre vie ne s'adapte-t-elle pas de plus en plus à des codes linguistiques façonnés à l'image de la machine?

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

La spécificité de l'homme, c'est qu'il n'a pas d'essence, ce qui l'ouvre à tous les possibles

-

Accuser les technosciences de démesure ou de transgression, c'est supposer que la nature est porteuse d'un ordre intangible et sacré

-

Le non-humain revendique aujourd'hui une dignité ontologique que l'anthropocentrisme traditionnel lui refusait

-

C'est désormais la machine qui façonne la langue à son image

-

Seul un "posthumanisme" peut livrer une nouvelle échelle de valeurs en phase avec la démesure des moyens technoscientifiques que nous avons développés

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Besnier
HumanismeAutre

AA.BBB

BesnierParcours

GE.LGE

PlanSite

RH.LHR

HH_HumanismeAutre

Rang = NH
Genre = -