Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Michel Serres                     Michel Serres
             

 

-

Page créée par le scripteur le 16 avril 2009.

[A partir de Michel Serres (né en 1930)]

   
   
   
                 
                       

logo

 

- Bibliographie de Michel Serres.

 

Michel Serres est l'auteur de nombreux essais philosophiques et d'histoire des sciences. Il a été, entre autres, professeur à Stanford University et professeur d'histoire des sciences à la Sorbonne. Il est agrégé de philosophie, docteur en lettres, ancien de l'Ecole Navale, et membre de l'Académie française.

---

L'humanité vit une époque de bouleversements majeurs. Constituée en corps global qui embrasse la totalité de la vie, le Biosom, elle est engagée dans une nouvelle étape d'humanisation que Michel Serres appelle hominescence. Tous les possibles lui sont ouverts. Elle peut s'orienter vers un nouvel humanisme qui serait basé sur le refus de la mort prématurée et la pacification du monde.

Propositions (les têtes de parcours sont entre crochets)

--------------

-

[Nous vivons l'époque où un processus d'"hominescence" redéfinit l'humain]

-

[L'humain est totipotent, c'est-à-dire ouvert à tous les possibles]

-

[L'humanité s'est constituée en nouveau corps global en voie d'embrasser la totalité de la vie : le Biosom]

-

[La tâche de l'humanisme à venir est la pacification du monde]

-

Le Biosom, qui globalise le monde vivant, s'auto-connaît par le biais de l'homme

-

L'humanité, qui additionne les possibilités, les couleurs et les territoires de toutes les espèces, est blanche et errante

-

Avec la globalisation, nous fabriquons des objets-monde, qui sont des objets dans lesquels nous habitons comme dans le monde, et que nous ne maîtrisons pas

-

L'homme ayant hérité de la totipotence illimitée qu'il attribuait à Dieu, est pris d'angoisse devant sa responsabilité

-

La vie et la musique ont la même structure algorithmique

-

La pacification du monde dépend d'un transfert de la violence subjective du prochain (envié) vers l'objet (désiré)

-

Dans le nouvel espace topologique sans distance mesurable, la voix reprend le dessus sur l'écrit

-

La maîtrise des mutations génétiques est une nouvelle réponse humaine à la mort

-

Depuis que l'humanité a les moyens pratiques de répondre à la question "Qu'est-ce que l'homme?", elle préfère laisser indéterminé le projet humaniste

-

L'hominisation est un processus répétitif de production de nouveaux écarts, par lesquels l'homme se construit par les produits de l'humain (autohominisation)

-

Dans la troisième boucle d'hominescence où l'espace devient continu et le corps un objet technique, la voix trouve les conditions de son retour

-

Dans une seconde boucle d'hominescence, nous changeons d'habitat : le corps se globalise, nous devenons responsables de la terre

-

Dans la seconde moitié du 20ème siècle, l'humanité a engagé un changement majeur dans son rapport au temps et à la mort

-

A la mort des individus, des civilisations et des cellules s'est ajoutée depuis 1945 une quatrième mort : celle de l'humanité toute entière

-

Deux objets-monde globaux apparus au 20è siècle - la bombe atomique et le déchiffrement du génome - posent la question de la naissance et de la mort de l'humain

-

Plus les possibilités des nouvelles technologies s'élargissent (totipotence), moins elles sont liées à des projets ou des buts déterminés (absence de finalité)

-

Les pouvoirs doux (médias, science, judiciaire) tendent à prévaloir sur les pouvoirs durs (violence, Etat, classes)

-

Le vrai miracle grec, c'est la victoire de la vérité au sens moderne du mot - acquise devant les tribunaux, seules instances où l'on établit les faits par construction de la preuve

-

La tâche du 21è siècle est de généraliser la paix sur la base de la valeur infinie de la vie

-

Première boucle d'hominescence : en externalisant ses organes vers les objets, l'humanité s'est délivrée des mécanismes d'adaptation des espèces (exodarwinisme)

-

La lignée - par transmission humaine ou domestication animale - est une réponse à la mort

-

On peut fonder un nouvel humanisme sur l'abolition généralisée de la mort prématurée, y compris pour cause de guerre ou de maladie

-

La globalisation universalise le droit à devenir sujet de droit : ce qui vaut pour la personne vaut pour l'enfant, l'objet, la chose et la nature dans son ensemble

-

Nous vivons une transformation anthropologique des corps qui recompose l'esthétique, la morale, la politique, la violence, la cognition et l'être-au-monde

-

La guerre est le meurtre des fils par les pères, et la paix le commandement des fils sur les pères

-

La révolution des réseaux rend désuètes les cultures antérieures, qui se sont développées sur la base de la concentration, de l'accumulation et du stockage

-

En délégant à l'ordinateur ses facultés de mémorisation et de calcul ("il pense"), l'homme peut se concentrer sur un "je pense" (cogito singulier) ou un "nous pensons" (collectif)

-

En transférant du cerveau aux réseaux les savoirs qui s'y accumulaient, les nouvelles technologies laissent à l'intelligence inventive plus de place

-

A partir du seul point stable de l'homme : son omnivalence, on peut construire un nouvel humanisme fondé sur la diversité des usages, langues, rites, outils, symboles et représentations

-

Le Biosom est un corps virtuel réunissant l'ensemble des perceptions accessibles aux espèces vivantes

-

En devenant efficace à partir du milieu du 20è siècle, la médecine a bouleversé notre rapport à la santé, la souffrance, à la vie et la mort

-

Les grandes révolutions humaines portent sur les relations entre les signes et leurs supports : écriture, imprimerie, informatique

-

La grande découverte du 20ème siècle, c'est que les choses de la vie, comme les nouvelles technologies, s'écrivent en langage algorithmique

-

En déconstruisant la parenté de sang, la Sainte Famille chrétienne anticipe les biotechnologies : où le père n'est pas le père, ni le fils le fils, ni la Vierge la mère

-

Hominescence (Michel Serres, 2001) [Homin]

-

Petite Poucette (Michel Serres, 2012) [PP]

-

Bibliographie de Michel Serres

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Serres
SerresParcours

AA.BBB

LY_SerresParcours

Rang = zQuois_SerresMichel
Genre = -