Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Le Biosom, corps global                     Le Biosom, corps global
Sources (*) : Troisième boucle d'hominescence               Troisième boucle d'hominescence
Michel Serres - "Hominescence", Ed : Le Pommier, 2001, p106

 

-

Michel Serres

[L'humanité s'est constituée en nouveau corps global en voie d'embrasser la totalité de la vie : le Biosom]

Michel Serres
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Nous vivions dans une maison, avec des animaux domestiques et une nature distincte de nous. Désormais nos connaissances se sont élargies. Nous mangeons des nourritures qui viennent du monde entier et nous soignons avec des médicaments dont nous ignorons tout. Nos techniques nous conduisent à construire un second habitat : celui où l'on protège les animaux domestiques devenus fragiles et artificiels, celui où l'on augmente les rendements en désadaptant les espèces, celui qui perçoit tout le vivant à partir de notre corps. Michel Serres l'appelle le biosom. C'est la maison globale du vivant, la somme des réalités de chaque espèce, le corps global en devenir de toutes les niches et de tous les règnes. C'est un corps virtuel, ouvert à tous les possibles, totipotent.

Le Biosom voit et entend toutes sortes d'ondes ou de signaux naguère invisibles et inaudibles à l'homme. Il vole, il procrée à distance. En lui s'accumule les informations. Il occupe tous les créneaux du vivant. Par boucles successives d'hominescence, l'humanité se redéfinit par lui. Elle se transforme en biocogito ou biocosme qui contribue à l'auto-connaissance de ce nouveau corps global. Nous vivons tous dans un même espace mondial où ce nouveau corps et d'immenses masses de données se constituent à partir de la somme en devenir des espèces et des règnes.

Avec les nouveaux objets-monde qui se constituent, comme l'Internet ou le déchiffrement du génome, la vie ne cesse de se recombiner comme une composition musicale.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Le Biosom est un corps virtuel réunissant l'ensemble des perceptions accessibles aux espèces vivantes

-

Avec la globalisation, nous fabriquons des objets-monde, qui sont des objets dans lesquels nous habitons comme dans le monde, et que nous ne maîtrisons pas

-

Le Biosom, qui globalise le monde vivant, s'auto-connaît par le biais de l'homme

-

La vie et la musique ont la même structure algorithmique

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Serres
SerresBiosom

AA.BBB

SerresHomin

MD.LDM

SerresParcours

EM.LEM

HV_SerresBiosom

Rang = OB
Genre = -