Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Régimes de l'art                     Régimes de l'art
Sources (*) : L'être de la photo est insituable               L'être de la photo est insituable
Jacques Rancière - "Le spectateur émancipé", Ed : La Fabrique, 2008, p123

 

Kolobrzeg, Pologne (D.D. 1992) -

Une photographie porteuse d'une tension entre plusieurs modes de représentation peut être dite "pensive"

   
   
   
               
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Celui qui est pensif pense, mais avec une certaine passivité. Les pensées dont il est plein ne sont pas liées à un objet déterminé, elles ne sont pas assignables à une intention précise. Il pense et il ne pense pas. C'est un état intermédiaire entre l'actif et le passif. Une image qui se situe entre l'art et le non-art, entre la copie d'une chose et l'opération de l'artiste, entre le simple document et l'oeuvre singulière avec son aura, est elle aussi à la fois active et passive. On peut la dire pensive.

La jeune polonaise dont la photographie apparaît ci-contre est anonyme. Avec son costume de bain démodé, sa posture maladroite, son regard vague, sa fragilité un peu mystérieuse, son déhanchement sur fond de ciel bleu, elle a à la fois banale - du genre photo de famille - et une réalité unique, singulière. Quelque chose en elle résiste qui évoque le punctum de Roland Barthes, une certaine présence sensible qui produit sur nous un affect indéterminé, comme celui dont parle le même Barthes à propos du condamné à mort de 1865. Du su et du non su, de l'exprimé et de l'inexprimé, du présent et du passé, circulent entre le sujet, le photographe et nous. L'image est double. D'une part c'est une adolescente en transition qui flotte un peu dans son corps comme il y en a beaucoup; d'autre part l'artiste nous impose sa présence brute comme oeuvre d'art, cadrée et montrée dans un musée. Cet être quelconque, dont l'identité est sans importance, dérobe ses pensées en offrant son visage.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Ranciere
RancRegimes

KI.LKI

PhotoMoins

LP.LPP

T.lavoix

Rang = ND
Genre = MK - NP