Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Morris Louis                     Morris Louis
Sources (*) : Espace vocal, couleur               Espace vocal, couleur
Michael Fried - "Contre la théatralité - Du minimalisme à la photographie contemporaine", Ed : Gallimard, 2007, p18

 

Point de tranquillite (Morris Lou is, 1959) -

L'indicible se fait couleur

Morris Louis est le maître suprême de la couleur dans l'art moderne

L'indicible se fait couleur
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Après une longue période d'isolement, Morris Louis a rencontré la peinture de Jackson Pollock et d'Helen Frankenthaler en 1954, lors d'un voyage à New York. Il était déjà âgé de 42 ans. Ce voyage a libéré son don pour la couleur. Comme chez Pollock, la ligne s'est détachée du dessin. On peut dire qu'il s'est converti à la couleur. La forme a cessé de découper des objets tangibles, elle n'a plus été perçue que comme opticalité. Les toiles de la série des Veils induisent une perception strictement visuelle de la tache de couleur, une possibilité inédite de figuration dans laquelle les formes sont accessibles au regard, mais pas au toucher.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

FriedMichael
LouisParcours

DC.LDC

EVocalCouleur

WM.LMM

ArtJuifCouleur

EM.LMM

U.LouisCouleur

Rang = U_Morris
Genre = MK - NG