Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Mireille Calle - Gruber                     Mireille Calle - Gruber
Sources (*) :                
Mireille Calle-Gruber - "Jacques Derrida, la distance généreuse", Ed : La Différence, 2009,

Jacques Derrida, la distance généreuse (Mireille Calle-Gruber, 2009) [LDG]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Table

p9 : Liminaire

p13 : Donner, dit-il

p29 : Le fil de soie

p65 : Figure de la mère, circoncision de la langue

p93 : Le tact de l'écrire

p133 : (La phrase souveraine) Là phrase

p167 : [Chi] (ça m'apprendra)

p185 : Envoi : de lui faire synagogue

 

 

  ----------------------------

Formulations à partir de ce texte (les têtes de chapitre sont entre crochets) :

 

[Par son oeuvre, Jacques Derrida déclare : "Voici mon talith", "Me voici l'homme au talith"; il fait du texte signé de son nom un talith]

L'autobiographie derridienne, c'est ce qui aura fait qu'elle n'aura pu être faite : un retrait du "biographique", ce lieu introuvable, cette mère, ce réceptacle

Dans l'Annonciation de Bonfigli, l'événement est - comme chez Derrida - une promesse de langue et de livre, une graphie "à venir", à écrire par l'autre qui hante la scène

Nous sommes irrémédiablement aveugles : toute vue est une vue de l'esprit

En oeuvrant, Jacques Derrida ouvre la scène d'une langue, il donne le don des langues, il fait don du don

Le fil de soie de l'écriture derridienne, c'est de laisser secréter par l'autre, en secret, ses lois d'écriture

Il n'y a pas de système intégrateur dans la phrase derridienne, pas de nivellement, mais un déplacement dissociatif, des marques de re-trait

Il ne faut pas penser les différences sexuelles en termes de Droits, mais de poétique

La leçon d'hospitalité extrême, intenable, inconditionnelle, que donne Jacques Derrida, c'est à l'égard du tout-autre : le féminin, la mère

Ce qui vaut "plus que la vie même", c'est tisser le mourant-vivant du même fil, c'est faire à l'autre l'avance d'une vie, d'une oeuvre

(Pour un homme), la formulation par excellence de la différence sexuelle, c'est : "elle en moi"

En composant-exposant son oeuvre-talith, Derrida travaille à revêtir, au lieu même de la blessure, le texte de sa signature

Jacques Derrida, la distance généreuse (Mireille Calle-Gruber, 2009) [LDG]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
     
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Sources
CalleGruberParcours

B2.009

YYA.2009.CalleGruber.MireilRang = UUA_Calle_LDG
Genre = -