Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Lévinas, l'"à - Dieu" : l'infini, le séparé                     Lévinas, l'"à - Dieu" : l'infini, le séparé
Sources (*) :              
Emmanuel Lévinas - "Totalité et infini (Essai sur l'extériorité)", Ed : Livre de Poche, 1971, p10

 

-

Dans l'idée de l'infini se pense ce qui reste toujours extérieur à la pensée

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Le rapport à l'infini ne peut pas se dire en termes d'expérience. Il déborde la pensée qui le pense, ce qui est son infinition même. Mais si expérience signifie la relation avec l'absolument autre, la relation avec l'infini est l'expérience par excellence.

La distance entre moi et Dieu, radicale et nécessaire, se produit dans l'être même (p40). Elle diffère de la transcendance des religions en ceci que les liens entre le Même et l'Autre ne sont pas coupés (ce sont ces liens que Descartes appelle "idée de l'infini"). Cette idée est présente en nous, bien que le Même et l'Autre ne puissent pas faire totalité. Son expérience se produit comme désir.

Débordant l'idée de l'infini, l'infini met en cause la liberté spontanée en moi. On n'y accède qu'à partir d'un Moi, mais elle se termine par le dépassement du subjectif.

La transcendance de l'infini, inintégrable (p45), s'accomplit en moi. Le Même se sépare de l'Autre, sans s'y opposer de manière antithétique car cela conduirait à reconstituer la totalité.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Levinas
LevinasInfini

DJ.LJD

T.pensée

Rang = LI
Genre = MQ - NG