Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, nos tâches                     Derrida, nos tâches
Sources (*) : Derrida, la déconstruction               Derrida, la déconstruction
Jacques Derrida - "Mémoires pour Paul de Man", Ed : Galilée, 1988, pp217-8

 

Derrida questionne de Man (Mark Tan sey, 1990) -

Les deux règles de la lecture critique : respect du droit à la différence de l'autre; ne pas faire du texte une totalité close et indéconstructible

   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

On a découvert que Paul de Man, ami de Jacques Derrida, écrivain, enseignant, universitaire et théoricien de la littérature avait signé entre 1940 et1942 des articles parus dans Le Soir, un journal belge contrôlé par l'occupant. On l'a accusé de collaboration et d'antisémitisme. A l'époque, il n'était âgé que de 22 ou 23 ans. Il a ensuite émigré aux Etats-Unis, rompu avec cette période et produit une oeuvre exceptionnelle. Comment le lire? Deux fautes sont à éviter : nier tout rapport entre ces articles et l'oeuvre ultérieure; faire un amalgame entre l'oeuvre ultérieure et ces articles de jeunesse en ignorant la souffrance vécue par Paul de Man et le travail qu'il a effectué.

Plus généralement, une lecture responsable suppose de respecter certaines règles :

- le droit à la différence, ce grand mot, nous oblige à écouter, à entendre que dans chaque oeuvre il y a des oeuvres, nombreuses, obscures et inappropriables. Chacun peut faire des erreurs. Chacun a une histoire et se transforme. Un texte n'est jamais homogène. Il y a toujours en lui une ouverture, une hétérogénéité dont nous sommes les héritiers et les gardiens.

- on peut tenter de formaliser un discours, d'en expliquer la logique. Mais un discours n'est jamais totalement cohérent. Quels que soient ses axiomes, ses hiérarchies internes, il y a toujours des hétérogénéités. Nier cela, surtout quand l'objet de l'étude est un discours totalitaire, c'est se rendre complice d'une homogénéisation saturante, d'un système. Les conséquences éthico-politiques d'une telle attitude peuvent être terrifiantes. La tâche de la déconstruction n'est pas de renforcer la clôture d'un discours, mais de le déconstruire.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaTache

GC.LDG

DerridaDeconstruction

MR.LRR

VR_Critique

Rang = QR
Genre = MK - NG