Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
L'oeuvre, au lieu du Galgal                     L'oeuvre, au lieu du Galgal
Sources (*) : Le récit de l'Orloeuvre               Le récit de l'Orloeuvre
Ksa Freisteirx - "Ehvy", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 20 juillet 2009 La collection de Karen

[L'oeuvre qui se montre ou s'écrit à Guilgal, elle y rencontre l'autre, elle s'y consume]

La collection de Karen
   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accťder ŗ son texte

 

Que la créature échappe à ses créateurs n'a rien pour surprendre. Avec leur collection virtuelle, Ignace et Karen ont connu une expérience analogue. Ils n'avaient choisi ni le titre, ni le thème, ni le contenu, ils avaient juste engagé un processus qui allait aboutir aux collectes de l'Orloeuvre. Sergueï et Saphira se sont trouvés dans la même situation. Ce n'est pas de leur faute si le processus a suivi, en-dehors d'eux, des voies qu'ils n'auraient jamais imaginées. Ce qui s'appelait encore le Galgal ne les concernait pas plus qu'il ne concernait, par exemple, Pascual ou le trio de l'image. Il est venu d'ailleurs. Quand ils ont commencé à comprendre, le fossé était déjà creusé.

Pourquoi Galgal? Peut-être à cause de la double origine du mot.

- Dans les régions celtes, un galgal est un monticule de pierres qui recouvre un dolmen. Sa fonction rituelle est aussi mal connue que celle de tous les autres mégalithes. Or le même mot, galgal, est utilisé dans le bible pour désigner le tas de cailloux (un monticule de forme circulaire, que les traducteurs appellent souvent monceau - on ne sait pourquoi) que Jacob et Laban ont érigé, après leur dispute, dans le double but de se réconcilier et de se séparer (un galgal est ambigu, il sert de lien et aussi de borne, il limite les territoires des uns et des autres).

- Le mot hébreu Galgal redouble la racine gal, un ensemble sémantique complexe qui contient, entre autres, l'idée d'une rotation, d'un onde ou d'une vague.

Le Cercle n'est-il pas une source permanente de vagues successives? Et l'Orloeuvre n'est-elle pas, elle aussi, un invraisemblable amas de mots, de phrases, de propositions ou d'images entassées sans ordre? Mais si ce n'est pas une chose, si c'est un lieu, alors son nom est Guilgal : un lieu qu'on ne peut franchir qu'au prix de sa déconstruction.

--------------

Propositions

--------------

-

Guilgal est le lieu où ça commence à s'ouvrir

-

[Autour de la racine hébraïque GAL se joue l'expérience apocalyptique de l'exil et de l'emportement]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Ksa
CDKOeuvre

AA.BBB

PGFParcours

KC.KCI

CDKParcours

KC.KCI

LO_CDKOeuvre

Rang = RCDKOeuvre
Genre = DET - DET