Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Lévinas, l'art, l'oeuvre                     Lévinas, l'art, l'oeuvre
Sources (*) : Lévinas, le savoir               Lévinas, le savoir
Emmanuel Lévinas - "Totalité et infini (Essai sur l'extériorité)", Ed : Livre de Poche, 1971, p60

 

Fontaine du Moor (Bernin, 1648) -

L'idolâtrie du fait est une invocation de ce qui ne parle pas

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

La connaissance objective porte la marque de la façon dont l'être connaissant a abordé le réel. Dans la vérité comme dévoilement, l'être dévoilé est rapporté à l'horizon de celui qui dévoile. Nous ne dévoilons que par rapport à un projet, un but par nous conçu. Nous abordons "ceci" ou "cela" par un "fait" qui est "déjà fait", déjà dépassé, déjà constitué en thème, précisément parce qu'il ne parle plus. L'objet disparaît derrière ses manifestations. Nous pouvons en jouir ou prétendre le connaître, car il n'est pas un être autonome. Il ne se dit pas à nous, il ne s'exprime pas, il ne se révèle pas indépendamment de la position que nous aurions prise à son égard.

Un fait est irrévocable (p80). Il met obstacle à notre spontanéité. Tenter de le comprendre, c'est témoigner d'un certain respect pour lui. Par considération pour l'objet, nous suspendons l'acte. Nous nous méfions de nous-mêmes. Le savoir devient critique, théorique, il se met en question. Il découvre sa fragilité, son indignité, son échec. Mais renonce-t-il à la spontanéité de sa liberté? Ce serait accepter le déracinement du moi. Si la liberté peut avoir honte d'elle-même, elle n'est plus théorétique, elle est morale. Elle ne se subordonne plus au fait, mais à autrui, à l'infini. La révélation d'une résistance à mes pouvoirs manifeste l'essence critique du savoir.

 

 

Dans le monde silencieux, le savoir ne peut pas commencer. La parole ne vient pas, elle n'est pas présente à la conscience (p94). Seul autrui peut délivrer de cette relation, même s'il dissimule son visage.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Levinas
LevinasArt

GT.LGT

LevinasSavoir

HF.LHF

U.fait

Rang = QFait
Genre = MR - IA