Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Lévinas, le savoir                     Lévinas, le savoir
Sources (*) : Les mots d'Emmanuel Lévinas               Les mots d'Emmanuel Lévinas
Emmanuel Lévinas - "Totalité et infini (Essai sur l'extériorité)", Ed : Livre de Poche, 1971, pp81-4

 

-

Lévinas, l'autre, l'altérité

[Le savoir ne devient savoir que s'il est critique : son privilège est de se mettre en question en accueillant autrui, au-delà de son origine]

Lévinas, l'autre, l'altérité
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Avoir de la considération pour l'objet, c'est tenir sa liberté en réserve. Je ne me livre pas à mes élans, je me méfie de moi, je commence par théoriser. Je ne peux mettre en question la place centrale qu'occupe le moi dans le monde qu'à partir de mes échecs. La douleur est mère de la sagesse, et découvrir sa faiblesse est un mouvement contre nature.

Si j'introduis de l'ordre, de la raison, c'est pour mettre en accord ma liberté avec celle des autres. Je ne me subordonne pas au fait, mais à autrui, à l'infini. Je désire autrui. Le savoir ne peut surgir que dans un être qui a une origine en-deça de son origine : qui est créé. Son fondement est l'arbitraire de la liberté.

Le savoir est un acte qui ébranle sa condition. C'est l'activité d'une créature qui noue l'incertitude de la liberté avec un recours à la justification. Cet ébranlement ne vient pas de cette créature, il vient d'autrui, qui échappe à la thématisation. Devant la hauteur d'autrui qui me mesure d'un regard incomparable, je suis soumis à une exigence, une moralité. Autrui déborde toute idée que je peux avoir de lui. La raison ne m'assure pas un fondement ni des pouvoirs. Elle m'invite à la justice.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

[La raison et la liberté ont leur fondement dans des structures antérieures au logos : le respect, la justice - structures qui les justifient et les mettent en question]

-

L'introduction du nouveau dans une pensée, l'idée de l'infini - voilà l'oeuvre même de la raison

-

L'idolâtrie du fait est une invocation de ce qui ne parle pas

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Levinas
LevinasSavoir

AA.BBB

LevinasMots

SA.VOI

LevinasAutre

MD.LMM

JC_LevinasSavoir

Rang = PSavoir
Genre = -