Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Lévinas, le visage                     Lévinas, le visage
Sources (*) : Lévinas, l'autre, l'altérité               Lévinas, l'autre, l'altérité
Emmanuel Lévinas - "Totalité et infini (Essai sur l'extériorité)", Ed : Livre de Poche, 1971, p216

 

Photo anonyme -

Le meurtre seul prétend à la négation totale du visage - Autrui est le seul être que je puisse vouloir tuer

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Quand le visage s'exprime, à la limite de la sainteté, le pouvoir ne peut plus le saisir, mais il peut encore le tuer. Tuer pour s'approprier conserve la chose dans un but, une finalité qui répond à un besoin (la chasse, l'exploitation). Mais lorsque la négation vise le visage, qui n'est pas du monde, c'est le travail, l'usage, la représentation qui sont niés. Ce n'est plus de la domination, c'est de l'anéantissement. Le meurtrier renonce à la compréhension. C'est l'altérité même qu'il veut détruire, l'existence d'un étant indépendant.

Dans l'histoire humaine, le meurtre est un incident banal. La résistance de l'être tué est quasi nulle. Il n'est quasi rien. Il ne peut opposer à la force que l'imprévisibilité de sa réaction : la transcendance même de son être. Le premier mot, l'expression originelle de son visage est : Tu ne commettras pas de meurtre. Seules l'épiphanie de son visage et la nudité totale de ses yeux attestent de sa résistance éthique.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Levinas
LevinasVisage

RD.LRD

LevinasAutre

QM.LMM

UMMeurtre

Rang = QM
Genre = MK - NP