Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Lévinas, la caresse                     Lévinas, la caresse
Sources (*) : Lévinas, l'Eros               Lévinas, l'Eros
Emmanuel Lévinas - "Totalité et infini (Essai sur l'extériorité)", Ed : Livre de Poche, 1971, p289

 

Nu feminin (Louis C. d'Olivier, 1853-56) -

Le féminin est le recommencement incessant de la virginité, violable et inviolable, intouchable dans le contact même de la volupté

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

L'Aimée est saisissable, mais intacte dans sa nudité. Elle est au-delà de l'objet, au-delà du visage, fragilité à la limite du non-être. Elle attire la caresse. En elle se loge ce qui n'est pas encore (le désir), ce qui se retire dans son avenir : l'érotique, le caché, le clandestin, le mystérieux, l'Eros profané se refusant à l'Eros.

Pour que la nudité féminine devienne lascive, il faut que le visage ait été aperçu. Sa non-signification se tient à la limite de l'obscène. La beauté féminine est une profondeur troublante (la fragilité d'un moins que rien), mais celle que montre l'artiste perd sa profondeur, elle est réduite à elle-même, une image sans signification, sans fondement ni fondations.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Levinas
LevinasCaresse

GG.LGG

LevinasEros

GF.LFG

UFemme

Rang = SF
Genre = MR - NP