Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la promesse                     Derrida, la promesse
Sources (*) : La promesse du démiurge               La promesse du démiurge
Jacques Derrida - "Avances", Ed : Minuit, 1995, p40

 

La promesse ouvre (Alexandra Darcansse, 2010) -

La promesse ouvre, dans le présent, un futur non saturable, l'avance d'un à-venir qui fait place à l'autre et que rien ne saurait fermer

   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Dans le Timée, le Démiurge promet de ne pas détruire le monde. Mais il n'a aucun moyen de nous rassurer sur cette promesse. Elle est bienveillante, mais intenable. Sa parole dans le présent de l'origine du monde est anachronique. Il ne peut pas l'assumer. L'avenir ne sera pas une modification du présent, mais autre chose. Il peut mourir, disparaître avant qu'elle ne s'accomplisse - ou qu'elle ne s'accomplisse pas. Mais c'est nous qui la recevons, nous qui sommes en charge de cette promesse. Le Démiurge ne déterminait rien, il était débordé d'avance. Ce qu'il ouvrait était à la fois fini et infini : plus d'une promesse, plus d'un avenir possible. Il faisait place à l'autre, et nous, nous devons lui faire place. Sa promesse est irréductible. Ce n'est qu'une pro-position, mais elle nous hante. Elle ne nous laisse pas en paix.

"La pensée de la promesse ou du promettre suppose donc, comme toute expérience performative, ce que suppose la grammaire, au moins, d'une "première personne". Elle ouvre alors,d ans le "présent" même de cette grammaire, un futur non saturable, l'avance d'un à-venir que rien ne saurait fermer. Mais elle suppose aussi que cette première personne soit du pluriel, plus d'une, l'une et l'autre. Même quand je me promets, que je me promette ceci ou cela ou que je me promette moi-même à moi-même, l'autre est déjà dans la place. Il faut lui faire place car il n'y a pas de place sans lui" (Derrida, Avances, Préface au Tombeau du Dieu artisan, p40).

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaPromesse

HD.LHD

MargelDemiurge

FF.LFF

UPromesse

Rang = NP
Genre = DET - DET