Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la langue                     Derrida, la langue
Sources (*) : Derrida, sur sa vie               Derrida, sur sa vie
Jacques Derrida - "Le monolinguisme de l'autre, ou La prothèse d'origine", Ed : Galilée, 1996, p80

 

Boussole alphabetique -

Derrida, l'idiome

Je me rends à la langue - la mienne et celle de l'autre -, mais avec l'intention de faire qu'elle n'en revienne pas

Derrida, l'idiome
   
   
   
               
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

On ne parle qu'une langue : sa "propre" langue, idiomatique, mais cette langue, justement, on ne l'"a" pas, on ne peut pas l'avoir. Il est impossible de la posséder. C'est l'autre qui en est le détenteur et qui la garde, c'est à lui qu'elle reste et qu'elle revient. Si Jacques Derrida, petit Français d'Algérie, admirait le "français pur" - c'est-à-dire respectait les règles de la langue, ce n'était pas en raison d'une exigence éthique ou sociale, c'est parce que la loi de la langue lui avait été confiée, et que l'ordre lui semblait impérieux. Il était un héritier de la langue française, il devait l'illustrer et la défendre [comme s'il avait fallu la rendre "telle quelle" à la puissance coloniale].

Mais cette langue qu'il parle, ce n'est pas la sienne. Il l'analyse, la décompose, en détruit la pureté. Tu parleras plus d'une langue, dit la déconstruction. L'autre règle secrète, c'est qu'il faut violer toutes les instructions, le lexique, le style et la bienséance. La langue ne revient pas à son point de départ (d'ailleurs, elle n'en a pas). Elle n'est pas donnée, mais à-venir. Sa dernier volonté, c'est qu'elle continue. Jacques Derrida la respecte, tout en faisant en sorte qu'il lui arrive quelque chose.

 

 

Elle n'en revient pas, la langue, de ce que je lui fais. Il y a là une sorte de défi, de provocation. La déconstruction la plus extrême - celle de la langue, part de là. Je me sers de ta langue si pure (le français), en respectant ses règles, mais c'est pour la prendre par surprise, pour l'attaquer par derrière, pour lui faire subir un sort qu'elle ne peut pas imaginer.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaLangue

FM.LLF

DerridaBiographie

1996.GL.LLG

DerridaIdiome

OK.LOK

Urendre

Rang = QD
Genre = MK - NG