Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Altérité, transcendance, sexes                     Altérité, transcendance, sexes
Sources (*) : Interpréter, c'est caresser               Interpréter, c'est caresser
Marc-Alain Ouaknin - "Le livre brûlé, Lire le talmud", Ed : Seuil-Lieu commun, 1994, pp303-4

 

Soie humide (Ruth Bernard, 1938) -

Comme deux seins de femme se dessinant sous un voile, la transcendance est présence/absence, visible/invisible

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Le verset (I Rois 8,8), qui décrit le positionnement de l'Arche d'alliance dans le temple de Jérusalem, paraît contradictoire. Le voici : Ils agrandirent les barres. Les extrêmités des barres étaient visibles depuis le Saint des Saints sur le devant du Sanctuaire. On ne les voyait pas de l'extérieur. Elles y sont jusqu'à ce jour.

Une controverse du talmud porte sur ce sujet. Selon Rav Yéhouda, il y a contradiction. Les barres sont visibles sur le devant du Sanctuaire [c'est-à-dire de l'extérieur], et elles ne sont pas visibles. Visibles et invisibles (nirin veén nirin), c'est inconciliable. Un autre sage explique la contradiction de la façon suivante : [les barres] poussaient, apparaissaient et sortaient dans le voile et étaient visibles comme deux seins de femme, ainsi qu'il est dit : "Un sac de myrrhe est mon bien-aimé, il repose entre mes seins" (Cantique des Cantiques, 1,13).

Les barres de l'Arche d'alliance peuvent coulisser dans les anneaux où elles sont glissées. Elles poussent alors sous le voile qui sépare le Saint des Saints de l'autre pièce du Sanctuaire. On les voit alors, dans une tension entre le là et l'au-delà, entre le visible et l'invisible. Les seins ne sont pas nus, mais ils offrent une nudité plus nue que des seins nus : la nudité habillée, érotique. Les seins ne sont pas encore visibles, mais ils ne seront jamais visibles. Comme le désir métaphysique de Lévinas, ils se retirent de la visibilité. Ici l'altérité féminine n'est altérée, entamée par aucune satisfaction.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Ouaknin
OuakninDifference

JN.LJN

InterpCaresse

LV.LLV

X.parokhet

Rang = VS
Genre = ME - NP