Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Sur le tsimtsoum                     Sur le tsimtsoum
Sources (*) :              
Marc-Alain Ouaknin - "Le livre brûlé, Lire le talmud", Ed : Seuil-Lieu commun, 1994, p314

 

Alpha-beth (Claes Old enburg, 1973) -

Le Tsimtsoum apparaît comme le passage de l'infini au fini, avec la possibilité pour l'Infini d'être perçu

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

L'idée de Dieu semble antinomique. D'une part il est omniprésent, il est la totalité. D'autre part il est extérieur à la créature. Pour résoudre cette antinomie, il faut supposer que Dieu se contracte pour faire place à "autre que soi". La lumière infinie ne se dévoile pas comme infinie, mais comme finie et limitée. Inversement lorsque nous percevons la lumière finie, c'est l'infini qui se présente, mais il ne se présente que comme trace (rechimou). Cette trace se contracte dans les lettres de la tora, c'est le texte. Chaque lettre révèle la trace de l'infini qu'elle porte en elle.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Ouaknin
OuakninTsimtsoum

CP.LPP

Q.lumière

Rang = XTsimtsoum
Genre = MK - NG