Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le temple - silence et vide                     Le temple - silence et vide
Sources (*) :              
Marc-Alain Ouaknin - "Le livre brûlé, Lire le talmud", Ed : Seuil-Lieu commun, 1994, p344

 

Seraphins -

La voix divine parle entre les deux chérubins : elle surprend, interpelle, appelle la réponse et la prière, mais sans faire sens

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La Bible (Ex 25,22) prescrit de couvrir l'Arche d'alliance d'un couvercle sur lequel sont placées deux figurines, les Chérubins (Kérouvim). Les Chérubins tournent leur visage vers le couvercle (la Loi) et leur regard l'un vers l'autre, face à face. Au point précis où leurs regards se croisent, Dieu donne rendez-vous à l'homme. C'est là qu'il parle. Sa parole prend naissance au point de croisement de la relation humaine, qui est horizontale, mais aussi verticale (au sens de Lévinas). C'est la relation entre eux, entre les Chérubins (entre hommes et hommes, femmes et femmes, maîtres et élèves, parents et enfants, homme et femme), qui fonde le dialogue entre Dieu et l'homme.

Entre les Chérubins, il y a à la fois proximité et distance insurmontable. Ils sont radicalement distincts, et pourtant s'enlacent, se rencontrent. Ils sont à l'écart, mais ils fusionnent (Devéqout). Telle est la relation d'altérité : une relation sans relation, un abîme infini et un accolement. De ce point contradictoire émerge la parole, cette parole que seul Moïse pouvait entendre (Nb 7,89). Ce qu'il entendait n'était pas la voix (Qol) lui parlant, mais la voix se parlant à elle-même : une parole infinie, qui ne s'adressait pas à un interlocuteur défini. Cette voix ne communiquait rien. Elle ouvrait à un entendre qui n'était pas liée à un discours. C'était la voix comme telle, vécue comme altérité, étrangeté, hétérogénéité. Cette voix vient d'en-haut et nous surprend, nous interpelle.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Ouaknin
HebTemple

CE.LCE

XVoix

Rang = XIV
Genre = MK - IA