Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Elicha ben Abouya : l'Autre, l'hérétique                     Elicha ben Abouya : l'Autre, l'hérétique
Sources (*) : La guématria : donner à penser               La guématria : donner à penser
Marc-Alain Ouaknin - "Lire aux éclats, Eloge de la caresse", Ed : Quai Voltaire, 1989, p50

 

-

Marc - Alain Ouaknin

[Elicha ben Abouya (A'her, l'autre, le rabbin hérétique), penseur de l'étrangeté, introduit le rire au coeur de la pensée hébraïque]

Marc - Alain Ouaknin
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

1. Biographie rapide. Son père, Abouya, était l'un des plus riches propriétaires fonciers en Israel. Alors qu il étudiait la Tora dans la vallée de Guinossar, il vit un homme grimper à la cîme d'un palmier pour y attraper des oiseaux. La tora interdit de prendre ensemble la mère et les oisillons. Il faut renvoyer la mère, et ne prendre que les petits. Il vit l'homme appliquer le commandement à la lettre. Mais en redescendant l'homme fut piqué par un serpent et mourut! Alors Elicha devint sceptique ou hérétique; on l'appela A'her, l'Autre. A la maison d'étude, quand il se levait de sa place, des livres grecs et apocryphes tombaient de ses genoux. On dit qu'il fut l'un des quatre rabbins qui sont entrés au paradis. L'un est mort, un autre est devenu fou, un autre (Aqiba) est rentré indemne. Quant à Elicha ben Abouya, il s'est éloigné du judaïsme. Malgré cela, on a continué à le considérer comme un grand maître. Rabbi Meïr (autre rabbin célèbre) a continué d'étudier auprès de lui. En Eretz Israel on disait : Rabbi Meïr a mangé la datte et rejeté le noyau. Si un sage s'est avili, son enseignement ne perd pas sa valeur.

2. L'homme du midrach. Le récit des quatre rabbins entrés au paradis (Pardès en hébreu) est l'un des plus commentés du talmud. Chaque rabbin est identifié à l'un des quatre niveaux d'étude de la tora. Elicha Ben Abouya se situe au troisième : le drach ou midrach, celui de l'interprétation. Cet hérétique, cet Autre, serait-il aussi une sorte de héros qui symboliserait l'activité la plus spécifique du commentateur juif? Oui et non. Il est comme le midrach, toujours au seuil, dans un non-lieu sans savoir reconnu ni place où s'établir. N'ayant pas d'identité, il est toujours en passage, comme l'hébreu. N'ayant pas de lien, il est lié à l'inconnu. Il affirme la différence, l'inattendu. Par son rire, il fait éclater toute pensée qui cultiverait l'illusion de la vérité.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Dans la tradition talmudique, Elicha ben Abouya, le troisième maître entré au Paradis, est l'Autre, l'hérétique, mais aussi le héros

-

Le midrach, qui incarne le rapport de l'homme au livre, est de l'ordre de l'altération, de l'altérité

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Ouaknin
OuakninAbouya

AA.BBB

OuakninGuematria

UE.LUE

OuakninCheminements

WB.LBB

LXWA_OuakninAbouya

Rang = XWA
Genre = -