Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, vérité                     Derrida, vérité
Sources (*) : Derrida, la métaphore               Derrida, la métaphore
Jacques Derrida - "Marges de la philosophie", Ed : Minuit, 1972, p287

 

Cavalier blanc (Giovanni Boldini) -

Derrida, le référent

En marquant l'aventure du sens, détaché de la chose et de la vérité qui l'accorde à son référent, la métaphore ouvre l'errance du sémantique

Derrida, le référent
   
   
   
Avec l'oeuvre, la mimesis prolifère Avec l'oeuvre, la mimesis prolifère
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Pour Aristote, les mots sont comme les lettres ou les sons vocaux. Ils sont dépourvus de sens. Pour jouer leur rôle dans l'organisation du discours, ils doivent être associés, articulés. L'animal est incapable de le faire. Seul l'homme peut associer un son à un sens ou à une chose (référence), désigner par un nom un étant, supposé indépendant, identique à soi. La métaphore est associée à toute une chaîne : le discours (logos), la voix, le nom, la signification, le sens, la mimesis, la ressemblance, etc... C'est la valeur de vérité qui commande toute cette chaîne métaphysique à laquelle participe la "bonne" métaphore, celle qui concourt au vrai. Par sa nature ou son essence, la parole humaine contient une capacité mimétique qui contribue à la connaissance et est à l'origine de la poésie.

Cependant la métaphore apporte un peu plus : une prime de plaisir qui joue sur l'écart entre la chose signifiée et la figure. La plénitude du discours est interrompue. Le sens s'aventure dans des directions inhabituelles. La signification est déplacée, sans assurance de vérité, et sans jamais reconduire à un nom propre "originel".

Le procédé métaphorique peut se poursuivre à l'infini, laissant la source de vérité dans une région secrète, invisible ou nocturne.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaVerite

HM.LHM

DerridaMetaphore

DG.LGD

DerridaReferent

JG.LJH

ArchiOeuvreMimesis

FE.LFE

U_metaphore

Rang = OMetaphore
Genre = MR - IB