Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Courbet, autoportraits                     Courbet, autoportraits
Sources (*) : Courbet se montre vivant               Courbet se montre vivant
Michael Fried - "Le réalisme de Courbet, Esthétique et origines de la peinture moderne, tome 2", Ed : Gallimard, 1993, p71

 

Sieste champetre (Gustave Courbet, 1840-44) -

L'inclination qu'a Courbet à représenter des états de sommeil ou semi-sommeil tient à son désir de montrer le corps comme animé d'une "présence primordiale"

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Dans cet autoportrait, Courbet se représente endormi contre un arbre, dans une position proche de celle de l'Homme Blessé, dont ce dessin au fusain aurait été le modèle. Sa main ouverte, posée sur son genou, trahit son inconscience. Dans d'autres tableaux, il a peint des personnages endormis ou faisant la sieste (par exemple Ophélie, sa soeur Juliette, une Bacchante, la Fileuse, les Demoiselles du bord de Seine, etc...) ou se réveillant (comme St Jérôme), mais quand il s'est représenté lui-même, il a souvent préféré des états de rêverie ou de perte de contrôle. : Le Sculpteur, L'Homme blessé, l'Autoportrait à la pipe.

Dans la somnolence, le corps est animé de la façon la plus simple, la plus élémentaire. Il s'abandonne à une force ou un rythme extérieur à lui-même.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

FriedMichael
CourbetAbsorbement

FE.LEF

CourbetPeinture

HD.LHD

URepresentation

Rang = VsommeilCourbet
Genre = MR - IB