Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, marque, re - marque, itérabilité                     Derrida, marque, re - marque, itérabilité
Sources (*) : Derrida, date et signature               Derrida, date et signature
Jacques Derrida - "Signéponge", Ed : Seuil, 1988, pp13-14

 

Citation de Ponge et phallus grec -

Ponge signe pour la chose

La marque ne va jamais sans son redoublement : re-marque qui répète le premier mot, le signe et le nomme

Ponge signe pour la chose
   
   
   
Derrida, le nom Derrida, le nom
Faire oeuvre ébranle la signature               Faire oeuvre ébranle la signature  
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Dans ses textes, Francis Ponge se désigne souvent par son nom, son prénom ou ses initiales. Il opère avec son nom comme avec les choses dont il parle, dans l'ambiguité entre la chose et le discours, entre le remarqué et le remarqueur. Jacques Derrida pointe cette ambiguité : Francis Ponge se sera remarqué. Le premier mot de cette phrase (son attaque) est : Francis Ponge. Que désigne-t-il? La chose (la personne, qui est présente en face de Jacques Derrida, ce jour-là), ou son nom? Cette phrase au futur antérieur ne tranche pas. Elle opère comme une signature.

--

- Pascual : Jacques Derrida se moque de lui-même. Il fait semblant de citer Ponge (dit-il) mais en réalité il se cite lui-même. Il avance une phrase à laquelle il nous invite à mettre des guillemets, mais n'en met pas. Francis Ponge se sera remarqué. Qui se sera re-marqué? Jacques Derrida lui-même, en se citant par anticipation? Ironie : l'attaque de ce texte intitulé Signéponge, son début, son commencement, est marquée par la signature de Jacques Derrida lui-même. Signéjacques, pourrait-on écrire. Jacques, sans ignorer que Francis est présent le jour de son discours, signe pour Francis. Illustration et /ou répétition de la différence entre marque et re-marque, mise en abyme supplémentaire de l'écart entre présence et représentation, entre la chose et le nom.

1. Attaque [nomination 1 : le tout-autre] : le premier mot, la première phrase, le premier coup, le premier acte de parole qui ne vous laissera pas en paix car il ne ruine pas, il institutionnalise, il monumentalise.

2. Signature [nomination 2 : la chose] : c'est un événement. Le signataire marque la chose, il la fait surgir. Son pari (le pari singulier de Francis Ponge), c'est que la chose se sera remarquée elle-même, que ce soit elle qui se nomme, qui se monumentalise, qui dicte la loi, qui surgisse comme un gigantesque phallus en érection. Ça s'ajoute, ça supplémente, même si ça simule la mimesis. La chose est supposée parler d'elle-même, s'auto-affecter. Elle approuve, elle contresigne (pp102-105).

3. Que se passe-t-il à la fin? [nomination 3 : mise en abyme] C'est Francis Ponge qui s'est nommé lui-même. Mais qui est Francis Ponge? Est-ce la chose (la personne), ou son nom? On ne peut pas trancher, on ne tranche pas. Le re-marque est aussi une marque. Les deux lois inséparables se combattent à mort.

Reprenons donc. (Re)-commençons par le commencement (Oeuvres Complètes, Gallimard, p339, daté du 17 août 1940).

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaMarque

GC.LCD

DerridaSignature

EJ.LJE

PongeChose

FD.LDF

DerridaNom

CG.LGC

ArchiOeuvreSignature

FF.LLK

VPremiermot

Rang = NP
Genre = MR - IB