Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Par le serment, on entre dans la langue                     Par le serment, on entre dans la langue
Sources (*) :              
Giorgio Agamben - "Le sacrement du langage - Archéologie du serment (Homo sacer II,3)", Ed : Vrin, 2009, p16

 

Etreinte maladroite (G. F ink) -

Dans le serment, ce qui est en question est une faiblesse tenant au langage même : la capacité des mots à se référer aux choses et des hommes à se vivre comme êtres parlants

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

L'un des fléaux auxquels sont confrontés les hommes est l'infidélité à la parole donnée, le mensonge ou l'erreur dans les formules rituelles, qui peuvent entraîner la dissolution des contrats verbaux, la dénégation ou le désaveu des obligations contractées. Mais pour résoudre ces problèmes, le serment est inadapté. Il ne permet ni d'éviter le parjure, ni de le châtier. On peut même dire qu'il le produit lui-même (pour qu'il y ait parjure, il faut qu'il y ait serment). Ils vont ensemble. En grec, serment se dit "horkos", et parjure "epiorkos".

L'institution juridico-religieuse que nous connaissons sous le nom de "serment" pourrait donc procéder d'un stade plus archaïque. Si les hommes sont infidèles à leur propre parole, ce n'est pas par mauvaise foi, c'est parce que le langage, en lui-même, est porteur d'une insuffisance. L'homo sapiens n'a pas encore fini de devenir homme, ni d'accéder à la langue, ni de jurer sur sa condition d'être parlant.

Cela implique de renoncer à un présupposé traditionnel des linguistes et des anthropologues. Le plus archaïque n'est pas nécessairement religieux. Le chercheur aura tendance à qualifier de "sacré" ou d'"animiste" (mana) tout ce qui n'entre pas dans ses distinctions acquises ou qui se tient au-delà des limites de ses propres concepts. Mais ce n'est qu'une projection, un "mythologème scientifique". Pour une archéologie philosophique du serment comme celle que veut construire Giorgio Agamben, il suffit d'admettre que ce qui est en jeu est d'ordre linguistique ou juridique.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Agamben
AgambenSerment

BD.LDB

USermentParole

Rang = OSerment
Genre = MK - NG