Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Parler, c'est mettre en jeu l'éthique                     Parler, c'est mettre en jeu l'éthique
Sources (*) : Giorgio Agamben               Giorgio Agamben
Giorgio Agamben - "Le sacrement du langage - Archéologie du serment (Homo sacer II,3)", Ed : Vrin, 2009, p110

 

-

[L'homme est ce vivant qui entretient une relation éthique avec la langue : pour parler, il doit dire "je", prendre la parole, l'assumer et mettre en jeu la vérité (véridiction)]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

L'apparition du langage chez l'homme n'est pas seulement un phénomène cognitif, c'est aussi un phénomène éthique. La question décisive qui a émergé quand ce vivant s'est découvert parlant n'a pas été la limite de son intelligence, mais l'efficacité de sa parole, sa véridicité. Agamben reprend ici un terme de Michel Foucault, la véridiction. Le sujet humain se constitue par un acte de parole (speech act), une diction où il se met en jeu comme tel. Il faut qu'il ait confiance en cette parole, qu'il se sente lié par la vérité de ses affirmations. C'est la fonction du serment ou des autres actes performatifs. En disant Je jure, Je promets, Je déclare, il s'engage dans sa parole. Avant de devenir homo sapiens, il faut qu'il ait été homo iustus [l'homme du serment juste].

Qu'est-ce qui peut garantir le rapport entre les mots et les choses? Aucun Dieu n'est nécessaire. Il suffit d'une profession de foi qui nous garantisse une certaine correspondance entre parole et réalité. Le serment, la bénédiction / malédiction ou les anathèmes, qui lient la parole à la chose, sont à l'origine du droit et de la religion. Affirmer que ce qui est dit est vrai n'est pas d'abord un constat, une dénotation, mais un acte de parole qui oblige la personne qui l'a énoncé (cet acte est analogue au "Oui" que prononcent les époux devant le maire). Il faut que la vérité du serment (ou véridiction) soit déjà passée pour qu'apparaissent les usages courants du langage : assertion, logique, poésie ou littérature.

Mais inversement, lorsque ces usages s'écartent du rapport à la vérité, lorsque la parole devient vaine, alors le lien à la langue se fragilise, entraînant avec lui le pacte éthique et politique sur lequel repose la vie en société. C'est ainsi que les grands massacres des guerres du 20ème siècle ont été rendus possibles.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Le caractère contraignant du serment ne découle pas des dieux, appelés comme témoins, mais de la foi (fides) qui règle les relations entre les hommes

-

Le serment est l'expérience du langage dont nous ne pouvons pas douter, car elle traite toute la langue comme un nom propre - parler, c'est d'abord jurer, croire dans le nom

-

Toute nomination, tout acte de parole est un serment où le logos jure sur la véridicité de sa parole, sur la correspondance entre les mots et les choses qui se réalise en lui

-

Le serment ne concerne pas l'énoncé comme tel, mais plutôt la confiance qu'on peut lui accorder, l'assurance de sa vérité et de sa réalisation

-

Un énoncé performatif est auto-référentiel : il se réfère à une réalité qu'il constitue lui-même

-

La bénédiction exprime la force positive du langage, par laquelle peut s'établir une relation juste entre les mots et les choses, et la malédiction la rupture de cette relation

-

L'humanité se trouve aujourd'hui devant un relâchement du lien éthique qui unissait le vivant à sa langue : d'un côté la réalité biologique et la vie nue; de l'autre une parole vaine

-

La première guerre mondiale a été soutenue par les peuples car elle a été précédée par une dégradation du langage qui, par avance, rendait l'horreur acceptable

-

Dans le monothéisme, le nom de Dieu [Yhvh] nomme le langage même

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Agamben
AgambenLangue

AA.BBB

AgambenParcours

ED.LED

EB_AgambenLangue

Rang = LHumain
Genre = -