Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Que dire de nos tâches?                     Que dire de nos tâches?
Sources (*) :              
Francis Ponge - "Entretiens de Francis Ponge avec Philippe Sollers", Ed : Gallimard/Seuil, 1970, p85

 

Nature morte avec nappe (Juan Gris, 1915) -

On peut considérer les peintres comme les porte-drapeaux de l'offensive intellectuelle, morale et littéraire : ils travaillent, comme les autres artistes, à transformer les figures

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Vers la fin de la guerre, Francis Ponge commence à écrire sur certains peintres (Braque, Fautrier, Picasso, Dubuffet) qui se sont intéressés à lui après avoir lu le Parti pris des choses. Ces peintres, selon lui, montrent les signes visibles de l'"offensive intellectuelle" que Ponge cherche à promouvoir. Ce n'est pas nouveau. Ils le faisaient déjà dans les années 1860-70 (par exemple Manet qui, avec Baudelaire, annonce Rimbaud, Lautréamont ou Mallarmé). De même que les figures traditionnelles de la rhétorique ne fonctionnent plus, on ne vit plus dans le même monde, on ne le voit plus et on n'y agit plus de la même façon. Quand les peintres travaillent à changer la représentation du monde, c'est moins la représentation ou l'image qui compte que le travail qu'ils accomplissent. L'acte de l'artiste est une opération comparable à l'activité militante, avec cette différence essentielle qu'il ne change ni les groupes humains, ni les idées, il change les figures. C'est son point commun avec le travail de Ponge : ce que le peintre propose est comme une parole à l'état naissant.

 

 

On a dit que la façon dont Francis Ponge décrivait les choses avait quelque chose de visuel. Mais Ponge s'insurge violemment contre cette idée. Non, son écriture n'est pas visuelle, il ne travaille qu'avec le langage, la langue (française). Ce qu'il a en commun avec les peintres, malgré la différence de technique, c'est qu'il travaille les mots comme ils travaillent la peinture : au moyen d'un système signifiant.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Ponge
RepTache

WQ.LDG

UPeinture

Rang = Npeintres
Genre = MR - NG