Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Souveraineté, état d'exception                     Souveraineté, état d'exception
Sources (*) : La loi souveraine ne prescrit rien               La loi souveraine ne prescrit rien
Giorgio Agamben - "Homo sacer I. Le pouvoir souverain et la vie nue", Ed : Seuil, 1997, p34

 

Partiellement brulee (L. Wil son, 2009) -

La vie nue, coeur du moderne

Le souverain est celui qui décide de l'implication du vivant dans la loi; sa forme originaire est l'exception, qui capture la vie dans le droit

La vie nue, coeur du moderne
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Selon l'analyse de Carl Schmitt, la décision du souverain n'est pas la volonté d'un sujet hiérarchiquement supérieur à tous les autres. C'est l'inscription, dans le corps du droit, de l'extériorité qui lui donne sens; ou encore l'implication originaire du vivant dans la sphère du droit. Il ne s'agit pas de décider du licite ou de l'illicite, il s'agit de normaliser les rapports d'existence dont la loi a besoin. Par l'exception, la vie effective fait irruption dans un mécanisme qui sans elle serait figé dans la répétition.

Si la règle ne vit que de l'exception, c'est parce que le droit ne vit que s'il parvient à capturer la vie en l'excluant. S'il ne pouvait pas se nourrir d'elle, il n'aurait aucune existence. Mais elle n'est incluse que comme exception, dans une zone d'indifférence entre l'extérieur et l'intérieur.

Pour devenir normatif, le droit doit créer le cadre de sa propre référence dans la vie réelle. La transgression précède et détermine le cas licite. Elle ne se traduit pas par une sanction, mais par la mise en vigueur de la loi. Le fait et le droit ne se distinguent pas. Pour inclure la vie dans la sphère du droit, il faut l'exclure comme telle. En ce point (le lieu de la souveraineté), elle est en même temps à l'extérieur et à l'intérieur; c'est un seuil, une figure-limite.`

 

 

La crise de légitimité de la loi dans les sociétés modernes est liée à la mise au jour de cette structure comme telle [la structure du souverain n'est pas nouvelle. On la trouve déjà dans le texte biblique, chez les Grecs ou dans les coutumes latines (cf l'homo sacer). Ce qui est nouveau est sa généralisation formelle à toute la société].

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Agamben
SchmittSouverain

FD.LDF

LoiSouv

DE.LDE

CampModernite

DC.LDC

UException

Rang = PException
Genre = MK - NG