Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le cinéma ramène à l'adolescence                     Le cinéma ramène à l'adolescence
             
Iasna Grez - "Puits d'harmonie", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 22 avril 2010

 

-

Rester jeune est un devoir sacré, et aussi un crime

   
   
   
                 
                       

logo

 

A notre époque, l'obsession de rester jeune est prise en charge par la société. Les diététiciens vous donnent des conseils, les médecins vous suggèrent des comportements, les marchands vous vendent des produits (aliments, médicaments ou alicaments). Se vouloir jeune n'est pas une transgression, au contraire, c'est l'application d'une norme. On ne se rend pas compte à quel point les choses ont évolué. Faust devait s'adresser au diable, et la comtesse Bathory tuer des filles vierges pour se baigner dans leur sang.

Et pourtant... les anciens tabous n'ont pas déserté. L'inconscient a la vie dure. Rester jeune, c'est laisser libre cours aux désirs enfouis. Ce n'est pas seulement supprimer quelques rides, c'est ouvrir la porte à tous les débordements. Dans le film de Julie Delpy, tout se passe comme si tout était permis pour y parvenir, comme si cet objectif légitime levait tous les interdits.

 

 

Julie Delpy dans le rôle de la comtesse Bathory, qui prie pour rester jeune. Et voici qu'elle peut s'autoriser à user de tous les moyens imaginables, sans exception, pour atteindre son but.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Iasna
CinemaAdo

GM.LGM

VJeunesse

Rang = VJEunesse
Genre = MH - NP