Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Totalitarisme, biopolitique                     Totalitarisme, biopolitique
Sources (*) :              
Giorgio Agamben - "Homo sacer I. Le pouvoir souverain et la vie nue", Ed : Seuil, 1997, p125

 

Theresienstadt (Leo Haas) -

Les nazis n'ont pas exterminé les juifs dans un holocauste, mais comme "vie nue", insacrifiable

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

A notre époque, contrairement à ce que prétend Bataille, la souveraineté n'est pas transgressive. Le sacré n'a rien d'excessif ni de miraculeux, car la vie nue est directement exposée au meurtre. La biopolitique moderne l'expose par une violence profane et triviale - par exemple sur les autoroutes, qui font plus de victimes que les campagnes militaires. Sous le nazisme, le juif a été le référent privilégié de la souveraineté biopolitique. Il représentait la vie qu'on peut ôter impunément. Son meurtre ne constituait ni une exception, ni un sacrifice, mais la réalisation du caractère "tuable" du juif comme tel (homo sacer). Ni la religion, ni le droit n'étaient en cause. Le massacre n'était ni délirant, ni démesuré. Les juifs étaient exterminés comme des poux, selon le mot de Hitler, c'est-à-dire en tant que vie nue.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Agamben
TotalBiopol

FJ.LJJ

UChoa

Rang = NVieNueJuifs
Genre = MK - NG