Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, James Joyce                     Derrida, James Joyce
Sources (*) : Derrida, reste, restance               Derrida, reste, restance
Jacques Derrida - "Ulysse gramophone, Deux mots pour Joyce", Ed : Galilée, 1987, p116

 

Autoportrait au rire (Richard Gerstl, 1904) -

Derrida, le virtuel

James Joyce tend à déployer/recombiner la totalité virtuelle des expériences et des cultures; mais cette tentative laisse un reste, un pathos supplémentaire : le rire

Derrida, le virtuel
   
   
   
L'oeuvre, et le paradoxe du "oui" L'oeuvre, et le paradoxe du "oui"
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Ulysse de Joyce est une somme, une sorte d'encyclopédie des langues, des discours, des savoirs, des expériences, des cultures, des scènes et des sens. L'écriture cherche à y occuper virtuellement toutes les places. Mais l'affect dominant, l'affect qui traverse tous les autres, c'est le rire. Il vient, l'homme qui rit annonce Joyce en français, juste avant la tirade d'Elie. Son rire, dit-on, est homérique, rabelaisien, parodique, satirique, ironique, etc... Toutes les modalités y passent, comme tous les aspects de la culture. Devant sa propre tentative de maîtrise hypermnésique qui capture à l'avance tout ce que les experts pourront en dire, il y a ce reste. James Joyce rit de sa toute-puissance. Rusé dans sa lucidité, revenu de tout, résigné mais triomphant, il jubile. Il n'est pas sans savoir que sa tentative de tout rassembler est vouée à l'échec. Il ricane de ses propres sarcasmes, il s'accable, mais il rit d'avoir endetté à tout jamais des générations de spécialistes et d'héritiers qui se feront les gardiens de son texte.

Joyce a voulu faire oeuvre. Il a fait en sorte que sa signature soit par avance gonflée de toutes les contresignatures à venir, et qu'elle soit aussi hantée, ventriloquée par ce rire eschatologique qui reste sa tonalité fondamentale, sa quasi-transcendance. Sa singularité, l'unicité irremplaçable de sa marque que n'épuise et n'épuisera aucun des savoirs disponibles, tient dans ce rire qui est aussi un oui.

 

 

Signer et contresigner à la place du nom de Dieu, telle était la folle ambition de James Joyce. La prenant au sérieux, il en riait.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaJoyce

HH.LHH

DerridaRestance

WJ.LLS

DerridaVirtuel

WJ.LJJ

OeuvreOuiRire

HD.LLK

URire

Rang = WJoyce
Genre = MR - IB