Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, acquiescement, le "oui"                     Derrida, acquiescement, le "oui"
Sources (*) : Derrida, l'autre               Derrida, l'autre
Jacques Derrida - "Ulysse gramophone, Deux mots pour Joyce", Ed : Galilée, 1987, pp123, 127

 

Un oui primaire (Maria Ramos, 2010) -

Derrida, l'adresse

Un "oui" primaire, incompréhensible et ineffaçable, marque avant la langue et dans la langue qu'il y a de l'adresse à l'autre

Derrida, l'adresse
   
   
   
L'oeuvre, et le paradoxe du "oui" L'oeuvre, et le paradoxe du "oui"
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

C'est une expérience qui n'implique pas qu'un "oui" soit dit explicitement, ni même articulé ou écrit. C'est un "oui" continu, originaire, coextensif à tout énoncé. On le marque par un rythme, un souffle ou une interjection. A chaque "Allo?" prononcé au téléphone, on l'attend ou on l'invoque. Il double tout énoncé, celui qui vient de l'autre à moi mais aussi de moi à moi ou de moi à l'autre en moi. Il me confirme que je parle, qu'on m'entend et que j'entends, qu'il y a du langage et que ce langage me parvient. Comme l'écrit J.D. : "C'est bien ainsi, ça a lieu, ça arrive, ça s'écrit, ça se marque, oui, oui".

Au commencement, avant le concept, tout près du cri inarticulé, il y a cette marque de l'autre, ce mot vide, cet adverbe qui dans le langage ne dit presque rien : "Oui". On ne peut pas le remplacer par la chose qu'il est censé décrire. Ce n'est pas un constat, c'est la condition du constat. Ce n'est pas un performatif au sens usuel (qui implique une phrase dans un certain contexte), c'est ce qui est engagé par un performatif, ce qui est impliqué par toute promesse, serment ou ordre, c'est le je minimal qui s'adresse à de l'autre. Quand, dans le discours courant, on verbalise le oui comme tel, on engage cette marque primaire du oui.

 

 

Tout langage présuppose cet événement du oui qu'il ne peut comprendre et pour lequel tout métalangage est impossible - car même un métalangage présuppose ce "oui" qu'il ne comprend pas, ce "oui" primordial qui ne nomme, ne décrit, ne désigne rien, et n'a nulle référence, ce "oui-je" qui adresse à l'autre cette demande minimale et indéterminée : "écoute, réponds, il y a de la marque, il y a de l'autre", il y a de la loi.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaOui

CC.LCC

DerridaAutre

BP.LPP

DerridaAdresse

EE.LEE

OeuvreOuiRire

FC.LLK

TLeOui

Rang = KOui
Genre = DET - DET