Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'homme est l'être qui nomme                     L'homme est l'être qui nomme
Sources (*) :              
Walter Benjamin - "Oeuvres I", Ed : Folio-Gallimard, 2000, p155- Sur le langage en général et le langage humain en particulier

 

Adam et Eve (Frank Eugene, 1898) -

L'homme est le seul être auquel Dieu n'a pas donné de nom, mais qui est capable, lui-même, de donner un nom à son semblable

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Le nom humain est le point où le langage humain participe le plus intimement au verbe infini. Il est dit : L'homme imposa des noms à tous les animaux qui paissent, aux oiseaux du ciel, à toutes les bêtes sauvages; mais pour lui-même, il ne trouva pas de compagne qui lui fût assortie (Gen 2.20). Puis, après la création d'Eve : Et l'homme dit : "Celle-ci, pour le coup, est un membre extrait de mes membres et une chair de ma chair; celle-ci sera nommée Icha, parce qu'elle a été prise de Ich (Gen 2.23). [Tout se passe comme si Eve était créée pour être nommée; et d'ailleurs, par précaution, il la nomme deux fois plutôt qu'une : L'homme donna pour nom à sa compagne Eve, parce qu'elle fut la mère de tous les vivants (Gen 3.20)].

A chaque homme, son nom lui garantit sa communauté avec le verbe créateur. Sous des sons humains, son nom est le verbe de Dieu - il porte son destin, et le lie au langage des choses.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

BenjaminW
LangageNom

HF.LHF

UNomination

Rang = NHumain
Genre = MR - IB