Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'art, l'esprit, la voix                     L'art, l'esprit, la voix
Sources (*) :              
GWF Hegel - "Cours d'esthétique, tome 1", Ed : Livre de Poche, 1997, p468

 

Les alignements de sphinx du temple de Louxor en Egypte -

Le sphinx, énigme par excellence, est aussi le symbole du symbolisme, car en lui l'esprit s'efforce de sortir de la forme brute, sans y parvenir

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Les sphinx sont des statues d'animaux accroupis, dont la partie supérieure se dresse, généralement surmontée d'une tête de femme et quelquefois d'une tête de boeuf (les Grecs y ajoutent parfois des ailes, comme dans le tableau de Gustave Moreau, Oedipe et le sphinx). On les trouve en Egypte en nombre infini, placées par centaines les unes à côté des autres. Elles sont faites d'une pierre très dure, polie, couverte d'hiéroglyphes. Certaines sont d'une si colossale grandeur que leurs ongles ont la taille d'un homme. Selon Hegel, ce sont des symboles typiques, c'est-à-dire des figures de l'esprit qui s'efforce de s'élever, tout en restant mêlé à des éléments étrangers. Ils sont énigmatiques, mystérieux, comme tout l'art égyptien. Accumuler des connaissances sur eux, les décrire dans le détail, n'ont pas permis aux savants modernes de percer leur énigme - et d'ailleurs ils étaient probablement aussi énigmatiques pour les Egyptiens eux-mêmes qu'ils le sont pour nous.

Les sphinx sont muets et statiques. Ils ne sont pas vivants, en mouvement comme l'esprit. Ils n'ont pas conscience d'eux-mêmes, ne peuvent pas saisir un objet réel ni leur propre image. Tout cela fait d'eux des symboles - comme les colosses de Memnon - incapables de dépasser le niveau de l'énigme.

 

 

Alignés par centaines, les sphinx peuvent être considérés comme des éléments d'architecture. Ils s'inscrivent dans des constructions ouvertes, sans toit, où l'on trouve aussi des milliers de colonnes. Par les caractères et les images gravés sur eux, ils tiennent lieu de livres. Leur disposition et leur nombre ont une signification symbolique. Des places et des cours se succèdent, séparées par des portes, conduisant à des sanctuaires souvent plus petits.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Hegel
ArtEspritVoix

HG.LHG

XSphinx

Rang = VSphinx
Genre = MR - IB