Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Dieu est son néant                     Dieu est son néant
Sources (*) :              
Franz Rosenzweig - "L'étoile de la rédemption", Ed : Seuil, 2003, p47

 

-

[Dieu est en premier lieu son néant - dont il s'est séparé]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

De Dieu, nous ne savons rien. De ce point de départ, la théologie négative déduit que Dieu est indéterminable; la mystique y rencontre l'athéisme. Rosenzweig ne suit pas ce chemin. Il recherche un concept positif de Dieu. Comme il a renoncé au présupposé philosophique de la totalité, il part du néant de Dieu, un néant singulier qui n'est ni Un ni universel. Dieu a été le riverain du néant, son prisonnier, mais l'événement du commencement, c'est qu'il s'en est libéré. En tant qu'acte, il s'est séparé de lui. Cet acte ne concerne pas l'homme ou le monde, mais seulement Dieu.

Le néant, comme point de départ de notre savoir, est incapable d'être lui-même affirmé - comme il est incapable d'être nié. S'il se trouvait, il se trouverait avant tout commencement - mais il ne se trouve pas. Il n'est que le lieu virtuel du commencement de notre savoir. Il n'a pas de nom. Il n'est ni un fond, ni un lieu obscur. Il n'est pas au commencement; tout ce qu'on peut dire, c'est que l'affirmation du non-néant le délimite. Affirmer cette limite, c'est affirmer l'essence infinie de Dieu, et corrélativement, c'est aussi affirmer que, puisque Dieu se heurte au fini, la liberté humaine, miraculeuse et totalement inconditionnée, présuppose un néant absolu.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

De Dieu seul on peut dire qu'il est le néant

-

La liberté humaine présuppose le néant, exclusivement le néant et nulle autre chose, car son vouloir est inconditionné et illimité, tandis que son pouvoir lui est refusé dès l'origine

-

Notre époque a mis en question le présupposé de la philosophie : que le monde est pensable, que son unité comme totalité est fondée par l'unité du logos

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Rosenzweig
DieuNeant

AA.BBB

LXD_DieuNeant

Rang = XDieuNeant
Genre = -