Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Dieu est son néant                     Dieu est son néant
Sources (*) :              
Franz Rosenzweig - "L'étoile de la rédemption", Ed : Seuil, 2003, pp102-3

 

Valdemar, frere de l'artiste (Christen Kobke, 1838) -

La liberté humaine présuppose le néant, exclusivement le néant et nulle autre chose, car son vouloir est inconditionné et illimité, tandis que son pouvoir lui est refusé dès l'origine

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La liberté de l'homme est fort différente de celle de Dieu. Celle de Dieu est une puissance illimitée, une liberté pour l'acte, tandis que celle de l'homme se heurte au fini. Certes son surgissement est instantané, il se renouvelle sans cesse, mais elle est habitée par la finitude. Ce n'est pas une liberté pour l'acte, mais seulement pour la volonté. Tandis que Dieu n'a pas de volonté libre, l'homme n'a pas de libre pouvoir. Pourtant sa liberté est un miracle, différent de tous les autres contenus. Elle est absolue, elle ne cède pas dans son absoluité, tout en se reconnaissant comme finie. Elle est totalement inconditionnée, et pourtant consciente de ses limites. C'est un défi, le défi d'un caractère qui peut se maintenir, même sans contenu, le défi d'un Soi enraciné dans ce caractère.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Rosenzweig
DieuNeant

GL.LGG

ULiberteNeant

Rang = PLiberteHumaine
Genre = MR - IA