Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Les promesses du langage                     Les promesses du langage
Sources (*) :              
Marc Crépon - "Les promesses du langage - Benjamin, Rosenzweig, Heidegger", Ed : Vrin, 2001, p52

 

Portrait allegorique de James Caulfield (Mengs, 1756) -

La sacralisation de la langue est l'ultime possibilité, pour le nationalisme, de sauvegarder son esprit messianique

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Dans ses premiers textes, Nietzsche regrette l'appauvrissement de la langue allemande. En revenant à l'"esprit authentiquement allemand", en renouant avec l'"effroi sacré" devant la langue, on pourra remplir la mission impartie à la culture allemande. Le philosophe doit favoriser le génie artistique et philosophique lié à ce peuple, même s'il ne doit pas se soumettre à sa situation historique et politique. Il faut réaliser sa particularité, le soutenir dans son élection, dans la tâche d'inaugurer un nouveau commencement, et en même temps, aussi, défendre la République des génies, d'essence cosmopolite et universelle. Il ne s'agit pas de préserver le passé allemand ou la tradition, mais d'en appeler à un nouveau départ de nature messianique [même si Nietzsche aurait probablement récusé ce mot].

Nietzsche s'est toujours opposé au nationalisme allemand comme glorification et contentement de soi. Si l'esprit allemand a une mission, celle de sauver l'esprit, cette mission ne passe pas par les institutions, mais par la langue. Celle-ci est le dernier reste d'une identité à venir, le dernier espoir d'une domination de l'art sur la vie. Il faut avoir foi en elle.

A la fin de sa vie, Nietzsche critique violemment toute forme de nationalisme, y compris allemand. Il s'en prend à Wagner et n'attend plus rien de l'esprit allemand, jusqu'à assumer pleinement les conséquences du nihilisme, rejoindre la cohorte des sans-patrie et s'interroger sur le devenir de l'Europe. Mais renonce-t-il au messianisme? Abandonne-t-il la croyance en la sacralité de la langue? La question reste ouverte.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Crepon
CreponPromesse

NG.LGJ

ULangueSacreeNation

Rang = ONationalisme
Genre = MR - IB